Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Une moto gronde au loin
Les perruches à collier
Cisaillent la chaleur
De leurs cris suraigus
Battements d'ailes d'un vert acide
On se prend à rêver
Dans cet air sec d'étoupe 
Du gong sourd de la foudre
Sous les nuages gris
D'un orage de cuivre martelé
D'une pluie d' or ductile très douce
D'une eau vif-argent 
Sur la peau moite
D'une fraîcheur moins métallique
Entre les yeux

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article