Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

...et toujours en vacances...Poésies, comptines et énigmes, tout ce qu'il faut pour passer une jolie soirée  en cas de mauvais temps ...eh oui, ça peut arriver même en été !

 

 

Au zoo

Si la girafe étire son long cou
C'est pour regarder partout, 
Elle est curieuse, 
Voilà tout !

Si le dromadaire fait le gros dos
C'est pour qu'on le prenne en photo,
Il croit qu'il est le plus beau.

Si le caïman bâille de toutes ses dents
C'est parce qu'il s'ennuie tout le temps, 
Mais ça fait peur aux enfants. 

 

La lune sur le clocher

C'était dans la nuit brune, 
Sur le clocher jauni, 
La lune 
Comme un point sur un i. 
Lune, quel esprit sombre 
Promène au bout d'un fil 
Dans l'ombre 
Ta face et ton profil ?... 
N'es-tu rien qu'une boule ? 
Qu'un grand faucheux bien gras 
Qui roule
Sans pattes et sans bras ?
Est-ce un ver qui te ronge,
Quand ton disque noirci 
S'allonge 
En croissant rétréci ?
Qui t'avait éborgnée 
L'autre nuit ? 
T'étais-tu Cognée 
A quelque arbre pointu ? 
Je viens voir à la brune 
Sous le clocher jauni
La lune 
Comme un point sur un i.

Alfred de MUSSET 

Un petit doigt bavard

C'est mon p'tit doigt qui m' l'a dit 
Au jardin des deux chats gris 
Une fourmi en bigoudis 
Est sortie d'un trou de souris

Mon petit doigt affabule 
Au jardin des campanules
Libellule et tarentule
Tricotent des mandibules

Mon petit doigt a raison 
Au jardin des hérissons 
Moi j'ai vu deux limaçons
Ficelés comme des saucissons 
Qui enfilaient leur caleçon

 

LA P'TITE ENIGME

 

Tu participes à une course cycliste. A un moment donné, tu doubles le deuxième. Tu deviens... ALLEZ ON CHERCHE la réponse sous la vidéo si tu donnes ta langue au chat !

 

" Le voyageur "

carmen Montet

Tu as choisi le voyage comme chemin

Et dans tes images, et sur tes mains

Tes messages chantent demain

Les terres sauvages, les pays lointains.

 

Dans les yeux couleur de mer

De ces pays du nord, d'hiver

Tu cherches le soleil radieux 

De ton pays , de tes aïeux.

 

Dans ces yeux couleur havane

De ces terres du sud de savane

Tu cherches les couleurs chatoyantes

Des tableaux de  ton enfance .

 

Dans ces villes étrangères

De pauvreté comme de lumière

Tes voyages éphémères

Te ramènent en arrière.

 

Si loin sont tes racines

Si loin sont ces épines

Elles sont indélébiles

Et voyageur fragile,

 

Tu ne pourras jamais

Effacer ton passé

Et ce qui a fait

Ce qu'aujourd'hui tu es .

Réponse enigme : Deuxième, bien sûr (et pas le premier).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article