Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Je voudrais mourir dans tes cheveux

mais avant

Je voudrais boire une dernière fois
dans la coupe de tes mains offertes
cette eau claire qui prend source 
dans ce tendre jailli de toutes
tes saisons en enfer

Comme le chant de l’alouette
qui colore de mille éclats l'aube pâle 
du jour recommencé tu me dirais que 
l'amour est toujours innocence

Tu déchirerais le voile de mes peurs 
secrètes et m'embraserais tout entière 
au feu de tes lèvres affamées

Tu soufflerais sur ma peau le sirocco
de cette terre lointaine qui coule encore 
dans mes veines et tu me ramènerais

Là-bas

où le vent du Désert s'essouffle 
sur les dunes éternelles

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article