Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

 

La danse lente du sourire qu’on devine,

La présence qui reste

Et chacune de mes respirations

Devenant les paroles

De l’ultime amour

Dont on ne connaît la fin

 

Il est retrouvé !

Quoi ?

L’amour éternel,

C’est le cœur allé avec son silence

 

Comme les vagues

Nous revenons,

Nous repartons,

Et dans le vent,

Aux profondeurs claires d’infini

L’essor parfois devient chant

 

Ingénue,

Toi seule n’imagines pas,

Par celle que tu es, la vie portée,

Comme par l’enfant, la vie donnée

 

Constante et éphémère

Comme ce pouvoir de la neige

 

Au-delà des larmes, cet Ailleurs,

Pour Nous les vivants, quand

Le mot s’efface de l’espace nommé temps

 

 

Au-delà des larmes

Cet Ailleurs,

Terre de silence et d’amour

 

Comme ton désir

Terre de verbe, de douceur et de joie

 

1, 2, 3 soleil

Mes souvenirs d’enfance se cachent Mais pas moi

 

1, 2, 3 soleil

Mais comment font-ils pour courir si vite ?

 

1,2,3 soleil

C'est toujours moi qui compte

 

T‘invoquer

A t’invoquer te retrouver,

 

Te parler, ou pas,

Chanter tout aussi bien

Et peut-être t’entendre

 

Juste alors,

Dans les branches déployées,

Un regard

Un mouvement,

Une lumière,

Le froufrou gracieux d'une brise soudaine,

Le bois qui craque,

Navire du temps+, passe par ici passe par là passe par ici

Le passage mélodieux d'un souvenir,

 

Le sourire du signe

 

Le signe qui fut présent

À l’heure inoubliable

Croix de bois croix de fer

Si je mens, c’est l’enfer

Et l’enfer est de glace

 

Penser à toi

Rien qu’à toi

- exclusif amour, incorrigible ! -

Ma plus belle d’entre toutes,

Ma première et dernière et seule et unique,

 

Sentir

Ta douceur de vent léger

 

Des années après – l’heure

Inoubliable

-mais n’étais-je pas toujours hors du temps-

 

Tu me pousses un peu

Comme autrefois

 

Je marche parfois à tes côtés

 

A moins que ce ne soit toi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article