Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par elsapopin

Le fleuve charrie un déluge de sanglots, point de violons, seul le crépitement des larmes comme autant de tirs d'armes donne le ton. La noirceur a avalé la lumière, plus aucun moyen d'éviter les ornières. C'est la débandade. A genoux dans la désespérance, les fous implorent des cieux une vaine clémence. Leurs corps disloqués, crucifiés sous les vivats du troupeau né de la déshumanité, se plient mais ne rompent pas. 
Rien n'a changé depuis Rimbaud : il n'y a qu'une seule saison sur terre : l'Enfer. Une seule échappatoire, traverser le miroir et partir loin de ce consumérisme qui règne et étend ses tentacules ici-bas ! Refuser ce long et douloureux trépas, s'accrocher à notre folie pour être en vie, céder à nos envies, sans cesse et sans répit !

Plonger notre regard tout au fond de soi et suivre sa propre voie, être sourd aux millions de voix qui voudraient nous taire, nous mettre plus bas que terre, leur dire que nous sortons notre joker et que, contre nous, ils ne peuvent rien faire et qu'importe s'ils veulent croiser le fer, nous serons toujours les plus forts car nous avons l'amour comme bannière !
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article