Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans Térérama du 29 janvier : « S'il est une expression qui s'est peu à peu vidée de sa substance, c'est bien celle de pop music. Apparue au tournant des années 1950 et 1960 pour désigner une esthétique plus harmonieuse que celle du rock classique, elle a fini par être utilisée à tort et à travers. Au point de se demander aujourd'hui : qu'est- ce qui est pop dans le paysage multifractionné des musiques populaires ? À peu près tout – hormis le métal ou la chanson archi littéraire. Tout … et donc parfois n'importe quoi ». Signé Valérie Lehoux. On ne le lui fait pas dire.

Luc Ferry, vous vous rappelez, le prof fantôme rémunéré à tort durant plusieurs années, a appelé les policiers « à se servir de leurs armes lorsqu'ils sont malmenés par des Gilets jaunes en pleine manifestation … On a la 4° armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies ». L'explication de ce coup de sang, c'est peut-être qu'il est aigri pour ne pas avoir été admis à l'Académie Française. Dame, on aurait pu le confondre avec Finkielkraut, les deux ayant comme un air de famille.

Des petits rigolos de Gilets jaunes ont lancé le Vrai Débat, alors qu'on leur en fournissait un clefs en main. C'est vraiment pour emmerder. On y trouve la peine de mort, l'IVG ou le mariage pour tous : autant de sujets rejetés par les participants. Possibilité de donner son avis sur Internet jusqu'au 3 mars.

Le premier communiant en compagnie de Zemmour : il trouve d'abord le livre du facho difficile à lire, puis facile à lire parce qu'il est divisé en chapitres. D'une part, il faudrait savoir et d'autre part on remarquera que l'ouvrage est écrit avec des mots qui forment des phrases, qu'il y a des alinéas, des virgules, des points, peut-être même, qui sait ?, des points-virgules ! S'il n'est pas élu en 2022 ( puisque c'est, paraît-il, son objectif ), le maire du Puy-en-Velay pourra se reconvertir dans la critique littéraire. Et entrer à l'Académie avant Ferry ?

L'émission d'ARTE, « 28 minutes », tous les soirs, sauf le dimanche, vers 20 heures 10, est généralement intéressante mais Élisabeth Quin, la présentatrice, devrait cesser de minauder. Le débat y gagnerait.

Heureusement, le jour dit du Seigneur, est diffusé, sur FRANCE 5, « C politique », dirigé de main de maître par Karim Rissouli. Je sais, j'en déjà parlé mais je le referai souvent. Il n'y a pas tellement d'émissions de cette qualité sur nos étranges lucarnes. Contrairement à « C dans l'air » où les invités, tous d'accord sur le fond, pinaillent sur des détails, il invite des gens d'opinions divergentes mais ne cherche jamais le clash, comme pouvait le faire naguère Serge Moati dans « Ripostes ». Autour de Karim Rissouli, un trio particulièrement informé et inspiré : Camille Girerd, Thomas Snegaroff, Luc Hermann, rejoints en cours d'émission par Maxime Darquier. Recevoir ensemble un Gilet jaune et un Foulard rouge ne pose aucun problème. Loin de s'écharper ( ce serait tentant avec des foulards ), les invités argumentent. Quelle drôle d'idée !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article