Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le soir, là dans la pénombre, au fond de nous, l'étincelle, personne ne nous voit
des sentiers bretons, d'autres pavés,
la vie 
talent du soir, avec des anges qui viennent voir nos cœurs givrés, nos étincelles, des ailes silencieuses, je t'allonge sur le lit, amour 
oh mon amour, au fond de nous l'étincelle
je danserai, mon amour
dans la chambre, un tabac, la liberté roulée entre nos lèvres, dans la chambre, 
le cœur enlacé, tu respirais fort, tu faisais ohhhhhh !!!! 
c'était la chambre des amoureux 
j'étais seul et tu pensais que j'étais plusieurs, tu avais dessiné des espaces sur mon torse, j'étais amoureux
je vais danser, je vais me livrer entre champs et bitumes, je vais danser
personne ne nous voit
au fond de nous la terre silencieuse
les anges
poignards
couteaux
invisibles à vos yeux
murs, invisibles aux poignées de mains
rebelles aux étoiles 
La Grande Ourse au fond de l'étincelle 
des granits dangereux
regarde !
au fond de l'étincelle
poignard
la marée, invisible à vos yeux,
regarde !
et puis suivi de rien, personne ne nous voit,
des pavés, des couleurs mal aux yeux, des étincelles, des mal aux yeux, des poignards couteaux qui coupent, au fond de l'étincelle, 
le lit breton, adoré, tu viens mon amour, adoré
nuit,
ce drapeau si haut comme un rouge aux joues
nous danserons 
avec les verres de vins sombres et verts
toi et moi
embrasse-moi, embrasse-moi
nous danserons
nous danserons

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article