Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un rayon de soleil sur mon corps.
Un mot, un seul mot de toi brille dans la journée obscure.
Une prison monte entre nous sans fenêtres.
Le soleil se brise sur les murs en pierre.
On ne parle plus.
Un rêve fugace ou un cauchemar? 
L' amour meurt emprisonné.
Et cette entrée remplie de toiles d' arraignée devant nous? 
Je cisèle les pierres tous les jours, toutes les nuits.
Pour me libérer.
Pour nous libérer.
Nous avons perdu le soleil dans une prison muette.
Un obscur dans la lumière.

Texte et photo
Kυριακή Κιουμούση

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain Nouvel 16/12/2018 20:50

L'ensemble, texte et photo est très suggestif ! Très beau !