Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par elsapopin

 

Il y a très longtemps, vivaient un vieil homme et une vieille femme. Un jour, le vieil homme grimpa dans  la montagne pour y couper de l’herbe tandis que  la vieille femme alla, elle, à la rivière pour nettoyer les vêtements. Alors qu’elle lavait son linge, elle aperçut un objet immense qui rebondissait au travers du courant. Curieuse la vieille se saisit d’un bâton en bambou et ramena l’objet vers elle. Elle se rendit compte avec joie qu’il s’agissait d'une énorme pêche. Elle se dépêcha de finir de laver son linge et de rentrer chez elle, pour préparer un bon repos à son homme grâce à cette pêche qui semblait bien bonne.

Mais lorsqu'elle coupa la pêche en deux, il sortit de l’imposant noyau un enfant. Voyant cet enfant, le vieux couple qui n'en avait pas fut heureux et  l’adopta. Il lui donnèrent le nom de Momotarō, c'est-à-dire en japonais "petite pêche", puisqu'il était né d'une pêche. Le vieux couple prit grand soin du petit garçon  qui grandit et devint fort et intelligent... Si bien que les attentes du couple le concernant augmentèrent, et ils prirent un soin plus grand encore à parfaire son éducation.

Très vite, Momotarō prouva qu’il dépassait n’importe qui en force, et son esprit aventureux le décida à traverser l’île aux démons, à prendre leur richesse et à revenir avec auprès de ses parents. Après en avoir informé les deux vieux, il demanda à sa mère de lui préparer quelques boulettes de riz qu’il mit  dans sa poche. Après s'être bien préparé pour ce difficile voyage Momotarō se mit en route pour l'île aux démons.

Sur sa route, alors qu’il marchait d'un pas tranquille, un chien le rejoint et marcha à côté de lui avant de lui demander :

- Momotarō ! Qu’est ce que tu as d’accroché sur ta ceinture ?

- J’ai quelques-unes des meilleures boulettes de riz du Japon. 

- Donne m’en une et j’irai avec toi, rétorqua le chien.

Momotarō s’exécuta et retira une des boulettes de sa poche pour la donner au chien qui s'en régala et tint sa parole, suivant désormais d'un pas tranquille son nouveau maître et ami. 

Un peu plus tard, un singe s’approcha à son tour de Momotarō et comme le chien lui demanda une boulette, le jeune garçon accepta et offrit la boulette au singe  qui comme le chien lui emboîta le pas . Ce fut ensuite un faisan qui s'approcha du petit groupe et volant à côté du jeune homme lui demanda :

- Donne-moi une boulette, et je viendrai avec vous.

Encore une fois le jeune garçon offrit une de ses boulettes  et le volatile se joint à la troupe. Et c'’est ainsi qu’ils continuèrent la route tous ensemble.

Il ne fallut plus guère de temps pour apercevoir l’île des démons et y accéder. En un instant, l’équipe passa au travers de la grande porte d’entrée, Momotarō en tête suivi de ses trois comparses. Là, ils rencontrèrent une multitude de démons qu’ils combattirent avec brio : le chien mordait les mollets des démons, le singe, lui, se moquait d'eux et l'oiseau leur donnait des coups de bec... tant et si bien qu'ils finirent par se retrouver face au chef des démons : Akandoji.

Et la bataille finale débuta entre Momotaro et le chef des démons. Akandoji frappa notre héros avec une lame de fer, mais Momotarō, qui s'était bien préparé au combat, l’esquiva avec adresse. Finalement, ils s’attrapèrent l’un l’autre et sans difficulté Momotarō parvint à mettre l’ennemi à terre puis, une fois le démon vaincu, il l'attacha à une corde si serrée que celui-ci ne pouvait plus bouger d'un pouce.

Akandoji, le chef des démons, assura au jeune garçon qu’il lui céderait toutes ses richesses contre sa liberté. Momotarō rigolait. Après avoir rassemblé les richesses du démon et avoir fait une pile des choses les plus précieuses, Momotarō les mit dans un sac qu'il chargea sur son épaule pour les ramener chez lui. Sur le chemin du retour, il se remémora fièrement l’aventure qui avait été accomplie tout en attribuant le succès de la quête à ses trois compagnons, sans qui, selon lui, tout cela n’aurait pas été possible.

Grande fut la joie du vieil homme et de la vieille femme lorsque Momotarō rentra. Ce dernier récompensa tout le monde abondamment, conta de nombreuses histoires à propos de ses aventures, montra ses richesses, et au final devint un homme d’influence dans la région, très riche et très honorable. Un homme félicité continuellement pour sa générosité et sa bravoure.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article