Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par elsapopin

Voici deux poèmes de Rainer Maria Rilke que j'aime particulièrement. Elsapopin

 

Petite cascade

Nymphe, se revêtant toujours 
de ce qui la dénude, 
que ton corps s'exalte pour 
l'onde ronde et rude. 

Sans repos tu changes d'habit, 
même de chevelure ; 
derrière tant de fuite, ta vie 
reste présence pure. 

Rainer Maria Rilke
Les quatrains valaisans

 

Je te vois, rose

Je te vois, rose, livre entrebâillé, 
qui contient tant de pages 
de bonheur détaillé 
qu'on ne lira jamais. Livre-mage, 

qui s'ouvre au vent et qui peut être lu 
les yeux fermés ..., 
dont les papillons sortent confus 
d'avoir eu les mêmes idées. 

Un jour, un poème - Rainer Maria Rilke -  Les quatrains valaisans
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article