Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives


« Le Rap est un genre musical et une forme d’expression vocale appartenant au mouvement hip-hop, apparu dans les ghettos aux Etats-Unis. Il consiste le plus souvent à égrener des couplets rythmés séparés par des refrains, accompagnés de rythmes. »
A St Etienne, l’Association France Palestine Solidarité et le groupe Boycott Désinvestissements Sanctions 42, ont accueilli les jeunes rappeurs « Dandara » originaires de Silwan, à Jérusalem-Est. C’est grâce à Nadine de l’Association France Palestine Solidarité de l’Ain et grâce à la participation financière de cette même région, pour les transports, que ce groupe, en tournée, pour la deuxième année en France, dans la région Rhône –Alpes, a pu se produire à St Etienne.
Composé de 7 jeunes de 16 ans et demi à 19 ans, filles et garçons, accompagnés de deux adultes plus âgés, ce groupe s’est formé au Rap dans le centre Madaa Silwan Creative Center de Silwan. Silwan, quartier densément peuplé, avec ses 55.000 habitants, subit une colonisation israélienne importante avec son lot de souffrances : humiliations, arrestations, assassinats, démolition de maisons, pauvreté et insécurité. Parmi ces jeunes du groupe, un a été arrêté et incarcéré deux fois, un autre a son père en prison depuis de longues années. Quartier de Silwan. Jérusalem-Est.
A Silwan, Madaa Silwan Créative center, propose diverses activités éducatives, thérapeutiques et récréatives, principalement aux enfants, aux adolescents et aux femmes, pour leur permettre de s’exprimer et de résister par la non-violence, à l’occupant israélien. La musique créée par « Dandara » s’inscrit dans un rap engagé, dont les paroles dénoncent les conditions de vie à Jérusalem-Est occupé.
A St Etienne, nous avons accueilli ces jeunes avec grande joie. Malgré la barrière de la langue et grâce à Christine, palestinienne, interprète, la communication s’est vite établie.
Plusieurs familles ont assuré l’hébergement et les repas. Des rappeurs stéphanois ont soutenu par leurs chants ceux des rappeurs palestiniens et ont mis à disposition un studio pour l’enregistrement d’un chant alternant la langue arabe et la langue française. RCF (radio chrétienne en France) a reçu ces jeunes et enregistré leurs chants. Dès le lendemain, en deux fois, le concert fut annoncé sur les ondes. TL7 (chaîne de Télévision locale) a filmé l’enregistrement, en studio, à deux voix et l’a diffusé le soir même aux informations télévisées
( http://www.tl7.fr/echange-rap-entre-sainte-et-jerusalem-4991.html)
Lors de la soirée du 29 juillet 2015, un concert fut donné dans un quartier de St Etienne, devant 150 personnes, de tous âges, de toutes origines.
Par leur gaieté, leur dynamisme, la qualité de leur prestation, ces jeunes rappeurs ont enthousiasmé les spectateurs et « ouvert les yeux » d’un grand nombre de personnes sur la tragédie que vit le peuple palestinien, et sur la force de la résistance qu’est la culture.
Des danses traditionnelles palestiniennes, improvisées dans la rue, ont terminé cette soirée riche en émotions.

Pour l’association France Palestine Solidarité, Michel P et Dany D
 

barre de separation,separateurs

Chants palestiniens

Nous arrivons tout droit de Jérusalem 

En direction du sommet

Nous arrivons tout droit de Jérusalem

Nous allons briser les frontières

Nous arrivons tout droit de Jérusalem

Sois fort avec moi

Tout droit, tout droit, tout droit, tout droit

barre de separation,separateurs
Un témoignage, celui d’Odai :

Originaire de Silwan, je représente Silwan

J'ai commencé le rap quand j' étais jeune

maintenant j'ai grandi.

Originaire de Silwan,

je représente Silwan

Pas de violence,

pas de coups de pieds,

pas de coups,

pas de meurtres

Originaire de Silwan,

je représente Silwan

Mes mots sont des graines,

mon cahier est un champ

Je les plante et je les arrose.

Mes histoires vont satisfaire votre soif,

Je les raconte dans tout mon pays

et je dis à ceux qui viendront après moi

S'il vous plaît prenez soin de mon peuple

Tout ce que je dis vous est dédié

Alors prenez soin de ce chemin,

de ce mot, de cette lettre

Prenez  en soin quand j'arrêterai de chanter.

http://ds2.ds.static.rtbf.be/article/image/770x433/2/a/5/a338e4574ccfd3b3bdd68c33f35aacf2-1417018985.jpgQuartier de Silwan, Jérusalem

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :