Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par JP clair

Un petit lexique "On veut des noms "  tout nouveau tout neuf ...et qui en prime devient hebdomadaire. Merci Jean-Paul !  

A

ALEYRANGUES Pierre dit Pieral (1923-2003) : C’était un nain connu, célèbre.

  

 

ALIBERT Henri Allibert dit (1889-1951) : Chanteur marseillais, gendre de Vincent Scotto. Il nous a fait connaître son petit cabanon, pas plus grand qu’un mouchoir de poche, à proximité de la cane…  cane… Cannebière. Sur le plancher des vaches, il a dansé le plus beau des tangos du monde, en se demandant si c’était bien elle qui s’appelait Emilienne.

ALLEGRE Claude : Il fut un ministre de l’éducation contesté, d’où un jour cette réflexion : « Je ne vais pas non plus introduire le Grec obligatoire à la maternelle ».

AMICIS Edmond de (1846-1908) : Ecrivain italien à ne pas confondre avec Ami 6 de Citroën.

APOLLINAIRE Guillaume (1880-1918) : Il est enterré au cimetière du Père Lachaise. Comme tous les autres poètes défunts, il est rongé par des vers qui n’ont aucun rapport avec les siens.

ARMSTRONG Tyler : Cet Armstrong n’a jamais fait le Tour de France, pourtant c’est un excellent grimpeur. A 9 ans il a atteint le plus haut sommet de la Cordillère des Andes.

AROUET François Marie dit VOLTAIRE (1694-1778) : Philosophe du Siècle des Lumières qui nous éclaira sur les médecins de l’époque : « L’art de la médecine consiste à distraire le malade pendant que la nature le guérit ».

AUBERT Jean-Louis : En 1986 il renonça au Téléphone. Par la suite il informa ses fans, et lorsqu’il fonda un nouveau groupe ce ne fut pas à leur insu.

AUBRIOT Hugues, mort en 1389, 400 ans exactement avant la prise de la Bastille. Prévôt de Paris de 1361 à 1382. On lui doit indirectement la date de notre Fête Nationale, puisque c’est lui qui a fait construire la Bastille.

 

AYMÉ Marcel (1902-1967) : On lui doit cette réflexion : « Quand une chose va sans dire, ce serait mieux si on ne la disait pas. »

AZNAVOUR Charles : Il a toujours peur qu’on lui vole son manteau lors des matinées enfantines. (José Artur). 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article