Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Carmen Montet

Par un été torride, sur ces terres de Haute Provence qui sentaient bon les vignes et les champs de lavande, dans un village très haut perché entouré d'une muraille moyenâgeuse, la fontaine venait de se tarir privant bêtes et humains du précieux breuvage. Il n'avait pas plu depuis des mois et tous en souffraient.

On scrutait le ciel à longueur de temps. On fit des processions, des prières, des incantations. On alla chercher des sourciers, des sorciers, des voyants et autres personnages tout en couleur, tous aussi

charlatans les uns que les autres. Certains se firent payer grassement leur imposture !

Bref, malgré toutes ces incantations, processions, prières il n'y avait toujours pas d'eau à la fontaine et aux sources voisines et il n'allait pas pleuvoir de si tôt ! C'était le désespoir général, le village dépérissait  !

Les travaux publics se déplacèrent avec des ingénieurs du sol et des géologues. Ces messieurs de la ville en conclurent que la seule solution était de quitter le village. Cette nouvelle fut accueillie par les cris hostiles des habitants qui pour la plupart  avaient vécu ici toute leur vie ! Les autorités quittèrent précipitamment les lieux, craignant d’être molestés. Elles venaient à peine de partir qu'on entendit au loin une explosion...

Un jeune étudiant en géologie, venu passer les vacances chez son oncle, était passionné de chasse aux trésors. Les montagnes de craie blanches qui se dressaient non loin du village renfermaient des grottes. Edmond, c'était son nom, avait trouvé dans l'une d'elle, voilà deux jours, deux pépites d'or. Convaincu que le gros du trésor s'y trouvait, il n'avait rien dit à personne et était allé le lendemain acheter de la dynamite.

De retour à la grotte, comme la roche était trop étroite pour permettre son passage, il avait placé des bâtons de dynamite et fait sauter ce flanc de la montagne. Il put alors pénétrer à l'intérieur lorsqu'un bloc de roche se détacha et, tombant sur sa jambe, la brisa net. Edmond hurla de douleur. Coincé, seul, ici, blessé, comment faire pour se libérer ? Qui penserait à venir à son secours ?

Il perdit un temps connaissance puis, recouvrant lentement ses esprits, il ouvrit doucement les yeux et aperçut dans la grotte que le soleil éclairait grâce à la trouée créée par la dynamite, à quelques mètres de lui, un lac.

L’explosion avait transformé les lieux : l'eau du lac souterrain s'écoulait à présent en cascade vers l'extérieur. En contrebas, ici et là, des sources multiples avaient jailli, dévalant la colline, baignant vignes, champs, lavandes, oliviers, pêchers, jardins, villages.

Les gens se précipitèrent dans la montagne pour saluer ce « miracle » On monta jusqu'à la grotte pour savoir qui avait eu l'idée géniale de faire sauter une partie de la montagne. On y trouva le jeune Edmond blessé. On le redescendit et le soigna. Il devint le héros du village. On en parla dans la presse, même à la télévision. On en fit un reportage.

Ce jeune étudiant en géologie, venait de sauver un village. Edmond se garda bien de dire « la vraie vérité « : pourquoi il avait fait sauter l'ouverture de la grotte. Il apprit plus tard l'origine des deux petites pépites qu'il y avait trouvées : un voleur avait séjourné en ces lieux après avoir dérobé à un collectionneur des objets divers et quelques pépites d'or...les petites pépites provenaient de son larcin. 

Le village, pour remercier Edmond, baptisa l'école du nom de son sauveur .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article