Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Carmen Montet


 

En ces temps-là, la neige et la glace recouvraient toute notre planète. Il y avait peu d'êtres vivants, tant le froid était intense. Ainsi les montagnes régnaient en maîtres et commandaient les rivières, les plaines, les vallées, bref, tous les continents. Le climat était leur allié et leur procurait des manteaux de froidure  dont elles avaient tant besoin.

Or, un jour, le climat changea et voulut plaire aux autres composantes du relief de la terre : aux prairies, aux collines, aux lacs, aux côtes, aux mers. Il se radoucit procurant ainsi chaleur et douceur entraînant la transformation de  la planète blanche en une planète bleue et verte.

Les montagnes étaient très en colère et menaçaient de déclencher des avalanches terribles et des tremblements de terre. Alors le climat, pour les calmer, coiffa d'un chapeau de neige éternelle toutes les têtes des montagnes : les sommets, les crêtes, les pics, les monts... et plaça  au-dessus un voile de brune froide empêchant tout réchauffement et toute fonte. Il enveloppa d'un châle de neige permanente les versants les plus escarpés et les plus hauts. Enfin il recouvrit les pieds des massifs d'une couverture de glace, de torrents souterrains gelés, aux quel il donna le nom de glaciers. Ainsi rafraîchies du haut jusqu'en bas, les montagnes pourraient résister à des températures plus clémentes  l'été, tout en attendant leur saison de prédilection : l'hiver.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article