Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par carmen Montet


 

On dit que lorsque les "  jeunes " montagnes émergèrent à l'ère tertiaire des profondeurs de la terre, les montagnes dites « anciennes » nées bien avant, à l’ère primaire, n'acceptèrent pas leur venue.

Ainsi le Massif Central se heurta à la chaîne des Alpes dans toute sa fureur. Pliés et affaissés, les  monts du Massif Central perdaient de leur hauteur tandis que les Alpes ne cessaient de s'étirer jusqu'au ciel. Alors, furieuse, la chaîne volcanique du massif Central embrasa tout et l'air devint irrespirable. Un nuage épais et sombre empêchait de voir le ciel. Une couche de cendre recouvrit toute vie tant végétale qu' animale.

Les deux montagnes se haïssaient, chacune revendiquant la place de première montagne de France et d'Europe et étaient prêtes à aller jusqu’au bout de leur hargne et tant pis pour les destructions occasionnées !  devant le danger, les autres montagnes  Jura,  Vosges,  Ardennes  Pyrénées se mirent à leur tour en colère. Pyrénées, montagne toute  jeune elle aussi, reliant l'océan à la mer Méditerranée prit la parole :

- Quel rôle occupez-vous aujourd'hui toutes deux  ?  Etes -vous réserve d'eau ? Refuge naturel ?  Rien, vous n'êtes rien,  vous contrariez le Climat qui ne sait plus où diriger  les orages ni où placer le soleil et les nuages ! Toi, Massif Central, le plus ancien, voilà que tu nuis à la terre avec tes volcans que tu as réveillés  pour te venger et qui nous empêchent  de respirer. Et, toi, Alpes pour qui te prends-tu ? Tu occupes l'espace le plus important sur la carte de l'Europe,  tu as le sommet le plus haut. Que te faut- il de plus ?

- Le sillon Rhodanien, ce couloir qui relie le fleuve Rhône à la Méditerranée, les Alpilles, et toute la région bordant la mer Méditerranée. Après cela, mon expansion sera terminée. dit d'une voix de stentor la chaîne des Alpes

- Moi aussi, je revendique le sillon rhodanien car tout proche de mes montagnes du Pilat ! Sans compter que j'ai le privilège de l'âge, s'écria furieux le Massif Central.

- Alors, partagez -vous  ce couloir ! Chacune un côté  ! Proposa le Jura. Il n'est plus possible de continuer ainsi ! Vous faites trop de mal autour de vous !

Mais, têtu, le massif Central n'était pas encore satisfait et désirait s'étendre encore un peu plus vers les Alpilles.

- Massif ! lui dit solennellement les Vosges, la plus vieille des Montagnes que toutes respectaient. Ton domaine est déjà bien immense  : outre le Pilat dont on a parlé et les chaînes des Volcans d'Auvergne, tu t'étends de l' Ardèche aux Cévennes  en  passant par le Vivarais,  le Velay , le Forez, le Mâconnais, le Charolais et les Mont du Lyonnais. Ne crois-tu pas que cela suffit ?

Les Vosges venaient de terminer de parler lorsque Dame Nature apparut très en colère. Elle ne tolérait plus les incessantes disputes entres Alpes et Massif Central :

- Cessez vos outrages et vos jalousies,  Massif Central et Alpes ! La terre a besoin de vous deux comme de toutes les montagnes ici présentes mais aussi  des plaines, des rivières, des sources  ! Respectons la  planète  !  gronda-t-elle, Si  vous persistez dans vos hostilités et vos violences, eh bien je  produirai un tel cataclysme qu'il ne restera rien ici-bas :  ni montagne, ni plaine. Rien ! Puis j'irai sur une autre planète plus accueillante  pour y reconstruire la vie ! A vous de voir, cela suffit maintenant, ma patience est à bout.

Comprenant que dame Nature ne plaisantait pas et qu'elle n'hésiterait pas à mettre sa menace à exécution, Massif Central et Alpes cessèrent  leurs disputes illico.

Et, depuis ce jour, il n'y a plus eu de querelles entre les montagnes : chacune assuma son rôle, garda sa place, respecta Dame Nature et put alors écrire son histoire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article