Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Ça y est : jamais trois sans quatre ( j'en ai zappé un mais je n'ai visiblement pas perdu grand- chose). Le nouvel album de Nicolas Paugam, intitulé « Boustrophédon » est paru ! Un stakhanoviste de la galette, ce type ! Vous ignorez peut-être ce que signifie « Boustrophédon ». Il s'agit d'une écriture qui change de sens à chaque ligne. De quoi enrichir notre vocabulaire d'un mot qui, au mieux, peut servir à briller dans les dîners. Ce CD dont j'ai écouté consciencieusement les extraits sur le Net, est en tous points égal aux précédents. Il va de soi qu'il a encore tapé dans l'oreille de Valérie Lehoux de « Télérama » : « Nicolas Paugam est un chanteur hors sol dont l'originalité se confirme de disque en disque. On avait remarqué sa voix aiguë, voilée et variablement juste ... » Je n'en citerai pas plus : justesse variable :  Qu'en termes euphémiques cette chose-là est dite ! Quant à l'intérêt des chansons … L'une d'elles a  pour titre « Je m'en fous ». Eh bien, franchement, nous aussi.
 

 

Dans la dernière livraison d' »Hexagone », revue indispensable à tous les amateurs de  chanson : « Bonne nouvelle : Michel Sardou annonce qu'il arrête de chanter ; mauvaise nouvelle : Mais il fera un dernier album et une dernière tournée à la rentrée » ; puis, quelques lignes plus bas  : « Julien Doré est programmé – notamment – au festival de Poupet cet été. Une scène chanson est également prévue. »  Comment ? Vous n'êtes pas encore abonné ? HEXAGONE, 22 cité Jouffroy Renault 92110 CLICHY. 55 euros par an ( 4 numéros de presque 200 pages ).
 
 

Depuis quelque temps, on cite à tout bout de champ Voltaire qui aurait dit : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ». Tout d'abord, la phrase n'est pas de Voltaire mais d'une Anglaise du nom d' Evelyne Hall, au début du 20° siècle, qui entendait par là résumer la position du philosophe des Lumières, ensuite je ne peux souscrire à cette position : il est des propos que l'on se doit, au contraire, de combattre. Inutile de vous faire un dessin.
 

 

Tenez, prenons le cas de Robert Ménard qui n'est plus officiellement « sans frontières » mais qui le reste en un sens car, si l'intelligence a des limites, la connerie, elle, n'en a pas.
 

 

 

 

Règlement de compte entre un PS, Boris Faure, et un ex qui a rejoint Zeus, M'Jid El Guerrab. Ce dernier y est allé de deux coups de casque et l'autre s'est retrouvé en soins intensifs. On n'imagine pas quelle arme redoutable peut être un casque de motard ou de scooteriste. Heureusement pour les paparazzis que l'ancien président a su rester pépère.
 

Les députés ont voté la suppression de la CSG … pour eux-mêmes. Pour leurs électeurs, ils l'augmentent ! Charité mal ordonnée commence ( et finit ) par soi-même.
 
Oncle Donald veut expulser des États-Unis  les immigrés illégaux. Va-t-il faire de même, par contumace, avec son grand-père ?
 

 

J'ai renoncé à C dans l'air et ce n'est pas le dernier commentaire de « Marianne » qui va m'y faire revenir. Le vendredi 31 août, ils étaient quatre à faire du « Mélenchon bashing ». Aucun partisan ou au moins sympathisant de la France insoumise pour apporter un peu de contradiction. C'est bien le problème de cette émission où, paraît-il,  « on fait de la pédagogie ». Est-ce à dire que les polémiques n'apportent rien à ladite « pédagogie », un mot qu'on utilise presque autant que « la pop » et qui ne veut plus rien dire. Il y a très très longtemps, aussi étrange que cela paraisse, on a eu droit à un désaccord : sur l'énergie nucléaire. Mais à la fin, l'animateur,  ce jour-là Thierry Guerrier, s'est  excusé. Pour une fois qu'il se passait quelque chose !

Tag(s) : #Coups de gueule de P.Thévenin

Partager cet article

Repost 0