Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Été comme hiver le petit lexique drolissime " On veut des noms " de Jean Paul Clair se lit un samedi sur deux sur le Dix Vins Blog. Merci Jean Paul 

SABATIER Patrick : Animateur télé qui connut un certain succès. En 1986 un anonyme a déclaré : « Sa carrière s’arrêtera à sa première carie ». 

SABLON Jean (1906-1994) : Il fut le premier en France à utiliser un micro. Ainsi quand il chantait « Vous qui passez sans me voir » il pouvait se faire entendre. 

SACHS Ernst (1867-1932) : Industriel allemand qui savait vraiment où il fallait mettre ses billes. En 1897 sa société a produit et commercialisé les premiers moyeux à roue libre. Son petit-fils Gunter (1932-2011) devint l’époux de Brigitte Bardot en 1966. L’autre grand-père de Gunter était Adam Opel, fondateur de la marque qui porte son nom. 

SACKS Jonathan : Ce rabbin du Royaume-Uni a déclaré un jour : « Si Moïse avait eu un GPS, il n’aurait pas erré 40 ans dans le désert ». 

SADATE Anouar el (1918-1981) : Il a succédé à Nasser mais j’ai oublié l’année : ça date de quand ? 

SAGAN Françoise (1935-2004) : Sur Canal +, en septembre 1989 : « Quand on est mal parti, il faut essayer de continuer. » 

SAINTE BEUVE (1804-1869) :

On ne nous en a jamais parlé au catéchisme ! 

 

 

 

SAINT EXUPERY Antoine de (1900-1944) : Ce n’était pas un vrai saint, et s’il a été canonisé c’est par des mitrailleuses allemandes. 

SAINT LOUIS (1226–1270) : Un roi qui savait écouter en gardant un sens de l’ouïe neuf. 

SAINT SAENS Camille (1835-1921) : Compositeur français qui évoque les cinq sens. 

SALACROU Armand (1899-1989) : La première pièce qu’on ait jouée à Paris sous l’occupation était de lui. Les Allemands sont tout de même restés (Henri Jeanson). 

SALAZAR Antonio de Oliveras (1889-1970) : Dictateur portugais, les démocrates ne le considéraient pas comme un heureux hasard, mais plutôt comme un Salazar. 

SALIS Rodolphe (1851-1897) : Il n’était pas superstitieux puisqu’il appela son cabaret « Le Chat Noir ». C’est autour de cet établissement qu’Aristide Bruant cherchait fortune.

Tag(s) : #jp Clair On veut des noms

Partager cet article

Repost 0