Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par C Montet


Il y a fort longtemps, à l'époque où les vikings venaient nous rendre visite, un seigneur courageux décida avec ses  guerriers, de les combattre et d'aller au-devant d’eux. Sa fille, charmante et intelligente, était promise à un jeune de ses lieutenants. Le père, le fiancé et les hommes partirent pour un long périple afin d'arrêter l'avancée des Vikings.

Alors qu'ils étaient loin, la terre se mit à trembler et de grandes falaises qui dominaient  la côte, s'abattirent dans la mer. Un véritable petit tsunami...Les villages furent presque tous détruits...Dès lors la plage d'où partirent  les navires n'était plus qu'un récif fort dangereux, jonché de rochers où il  était devenu impossible à une quelconque embarcation de débarquer à cet endroit.

La jeune fille, comprenant le grand danger que  couraient son père et son équipage eut l'idée de dresser  sur un  gros rocher avancé dans la mer, une très haute tour en bois afin de voir au loin venir les bateaux mais aussi afin de les prévenir du danger en agitant des torches de feu.

Un soir d'orage , le danger prit la forme de 30 bateaux vikings qui fonçaient vers la côte. La jeune demoiselle eut une terrible idée  : attirer l'ennemi dans un piège dont il ne réchapperait pas. Elle fit donc émettre des signaux avec les torches depuis la tour de bois. Les Vikings, en voyant ces lumières depuis la côte, se méprirent sur leur sens et, croyant qu'il s'agissait d'un signal pour accoster sans danger, ils s'écrasèrent sur les récifs corps et biens. Rien n'y survécut, ni les hommes, ni les barques. Les villages étaient sauvés.

Bientôt les bateaux du père et du fiancé revinrent, et bien évidemment on voulut les prévenir du danger. Alors dans la nuit sombre, sans lune, qui plongeait  la côte et la mer dans l'obscurité, les villageois enflammèrent la tour en bois ainsi que les embarcations des pêcheurs afin que les bateaux amis prévenus se maintiennent au loin.

Ainsi fut fait et nos braves guerriers, alertés, contournèrent la côte pour débarquer plus tard, dans une crique, sans prendre aucun risque.

Depuis lors on garda l'idée de la jeune fille et on dressa des phares pour prévenir les marins de tout danger.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article