Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Eustache Deschamps

001 Eustache Deschamps

Commen en doulz parler a maintefoiz déception

Ysoppe dit en son livre et raconte
Que larrayne parla à la souris
Moult doucement, et la souris lui compte
Que grant famine avoit en son païs ;
Pour ce voult une rivière
Passer à no; mais n’en sçot la manière,
Et la rayne lui respont : Douce amie,
Je vous lieray à mon pié par derrière :
Qui légier croit, certes c’est grant folie.

Larrayne lors, qui ne pensa qu’à honte,
La souriette a liée de fis;
En fleuve entra, là se plunge et affonde
Pour la noier; mais uns escoufles vis
Les happa ; là fut leur bière,
Barat toudis les barateurs conchie.
Ces deux destruit faintis en douce chière :
Qui légier croit, certes c’est grant folie.

A dire voir ainsi est-il au monde,
Où pluseurs sont de bouche bons amis,
Qui promettent l’un à l’autre passer l’onde,
Mais leurs cuers sont très mortelz ennemis;
L’un tire avant, l’autre arrière ;
L’un cuide entrer, l’autre lui fait barrière ;
Puis vient sur eulx qui toudis les chastie.
Advise ci chascuns à ma prière :
Qui légier croit, certes c’est grant folie.

Envoi

Prince, quant cuers ne s’acordent aux dis
Estre ne puet nulz plus inortciz périls;
Mainte cité en a esté périe,
Mains rois destruis et mains royaumes pris,
Bon fait ouvrer par sens et par advis :
Qui légier croit, certes c’est grant folie.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article