Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par dixvinsblog

Le XIXe¨ siècle voit naître les philosophes révolutionnaires tels que Proudhon, Marx, Hegel et Bakounine préconisant l'Émancipation des travailleurs qui doit être l'œuvre des travailleurs eux-mêmes par la prise en main des outils de travail et ce afin de s'émanciper et se libérer à terme de la tutelle des classes dirigeantes et possédantes ( les exploiteurs ). Le but étant, à  terme, la création d'une société plus juste pour chacun. Ce réveil des peuples ne se fera pas sans heurts et s'accompagnera de grèves, de révoltes ouvrières et même de Révolution ( Commune de Paris ). Le XIX e siècle est certes le siècle de la révolution industrielle mais aussi celui de la prise de conscience du monde ouvrier face au capital. Les ouvriers prennent conscience de leur condition et s'unissent ( mines, usines, chemins de fer )  afin de mettre en place les conditions d'un monde meilleur. Ainsi naissent de nombreuses associations, syndicats ( 1886 - Création de la Fédération nationale des syndicats ( FSN )- création de la CGT -1895 à  Limoges ), caisses de secours et les Internationales des travailleurs. 

Georg Wilhelm Friedrich Hegel ( 1770 -1831 ) est un philosophe allemand. Il façonne  ses perceptions philosophiques au fil des événements de l'époque et de ses recherches sur l'histoire des peuples. En 1807, il publie la Phénoménologie de l'esprit, dans laquelle il expose ses conceptions dialectiques.  La philosophie hégélienne influencera bon nombre de philosophes (Fischer, Zeller, Feuerbach, Marx ) )(http://www.jesuismort.com/biographie_celebrite_chercher/biographie-georg_wilhelm_friedrich_hegel-4161.php)

Karl Marx ( 1818-1883 ) est un économiste et philosophe allemand, cofondateur avec Friedrich Engels du socialisme scientifique et père du mouvement ouvrier international contemporain. Sa théorie fut à  l'origine de l'établissement de régimes politiques communistes dans de très nombreux pays. Marx se propose de transformer le monde. Le maître mot est “ Lutte des classes ” . La lutte des classes qui permet de comprendre et d'expliquer les phénomènes historiques et politiques. Il développe une philosophie basée sur la lutte des classes (exploitants et exploités) qui est le moteur de l'histoire. Ainsi le prolétariat doit s'organiser à l'échelle internationale afin de s'emparer du pouvoir et, après une période de transition qu'il appelle “ dictature du prolétariat ”, conduire à l'abolition des classes et la disparition de l’état  autrement dit au Communisme. Pour Marx le “ Capitalisme "  n'est que l'expression de ” l'exploitation de l'homme par l'homme “. Il propose donc une analyse du Capitalisme comme mode de production mais aussi d'exploitation. (http://atheisme.free.fr/Biographies/Marx.htm)

Bakounine Mikhael (1814- 1876 ), révolutionnaire, théoricien de l'anarchisme il a surtout Ecrit sur le rôle de l’état et posé dans ses Écrits les fondements du socialisme libertaire. Pour lui il faut supprimer l’état, qui est source de toutes les servitudes. Les hommes organisés en comités doivent pouvoir réussir à  vivre ” sans dieu, ni maître “  grâce à  l'entraide, la solidarité et en partageant équitablement le travail et ses bénéfices. ( ” A chacun selon ses besoins “ ). Pour lui, la philosophie, la pensée, la Liberté sont les vecteurs qui doivent rendre l'homme libre et le détacher de ses chaînes intérieures et extérieures.

” L'humaine société doit lui apporter le bonheur ; de plus l'homme ne fait pas le bien parce qu'il est y obligé, mais parce qu'il le conçoit, parce qu'il le défend et qu'il l'aime…“

” La vie sociale actuelle est fondée sur le culte divin et non pas sur le respect humain ; sur l'autorité©, non sur la Liberté, sur le privilège , non sur l'égalité, sur l'exploitation et non sur la fraternité des hommes, sur l'iniquité et le mensonge et non sur la justice et la vérité “.

Friedrich Wilhelm Nietzsche ( 1844 - 1900 ) est un poète et philosophe allemand dont L'œuvre est pour l'essentiel une critique de la culture occidentale moderne et de l'ensemble de ses valeurs morales ( issues de la dévaluation chrétienne du monde ), politique,  philosophique et religieuse. Il fait de la philosophie, un moyen d'échapper aux servitudes de l'esprit. Devant le danger de la faiblesse et du nihilisme de la culture occidentale ( produit par le christianisme qui détruit la vie en voulant la sauver ). L'homme doit sans cesse faire des efforts pour surmonter le pessimisme . C'est cet effort qui doit transformer l'homme en ” surhomme “, c'est à dire un être exceptionnel, libre de toute servitude, qui saura assumer sa finitude. En cela il est le précurseur de Freud.

” être sain, c'est aimer la vie sans visée  morale ni ressentiment et profiter simplement des petites joies “

http://atheisme.free.fr/Biographies/Nietzsche.htm

Commenter cet article