Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Résultat d’images pour les 11 candidats du bébat


Ils étaient tous invités, à se réunir

Pour se présenter et discourir

Sur leurs idées et l'avenir,

Onze qui voulaient se faire élire. 
Il y avait les  bien connus

Le chien , la hyène, le chat, le corbeau et l'étalon

Que l'on avait déjà  vus

Lors de débats à  la télévision.
Vinrent les six inconnus

Ceux dont on ne parlait jamais

Un puma un goéland et une tortue

Un lion une tigresse et un baudet.
Le lion attaqua avec éclat

Un des plus gros candidats

Qui se croyait au dessus des lois

Et profitait de passe-droits .
La tigresse en furie voulait qu'aux  nantis

On leur confisquât leurs profits.

Elle s'en prit à tous ces politiques

Connaissant par cur leur musique.

Ces deux fauves en pleine forme

Firent trembler cinq prétendants

Qui dans leur costume uniforme

Transpiraient de peur comme des enfants.
Une tortue parlait très lentement

Ayant quand même fait le tour de France

Mais réussit à endormir l'assistance

Par son discours nonchalant.
Un puma voulait faire comme au bon vieux temps

Comme naguère, il y a cinquante ans

Suivre les traces d'un ours autoritaire

Qui revenant après la guerre se fit élire président.
Et puis il y avait le goéland blanc

Toutes voiles dehors, le grand conquérant

De la lune, des météores, de  l'espace -temps

Qui fermerait pourtant nos frontières à tout venant !
Et puis il y eut l'affable  baudet

Ayant connu de nombreux ministères et cabinets

Lui qui avait vécu dans l'ombre du pouvoir

Cherchait une fin glorieuse à « ses mémoires ».
Les débats allaient bon train, la cacophonie l'emporta soudain

Mais le public qui était présent

Encouragea les fauves en applaudissant.
Nos six petits candidats ravis et contents

Espéraient ne pas en rester là

Et poursuivre à nouveau le combat

De David contre les géants.
Hélas quatre refusèrent un autre débat

Craignant pour leur peau et leur cuirasse

Redoutant les attaques et les menaces

Des fauves prêts à les mettre à bas. 
Craignant que toute vérité n'éclate

Et fasse fondre les masques

Mettant à nu les richesses de certains

Leur manque de vertu, et tous leurs biens.

Ainsi  les plus gros candidats gagnèrent

On supprima le second débat

Laissant le public pantois et en colère

Et la démocratie sans voix.


Moralité
Quand on a rien à cacher

On n'a pas peur de se montrer
Qui craint la vérité sur soi

Doit craindre aussi la loi
Ce sont ceux qui ont le plus gagné

Qui sont avares d’honnêteté.
Le monde des politiciens est un océan sans fin

Seuls y survivent  les requins

Et pour ne pas gâter l'ambiance voici les vignettes vachardes de l'actu

Aucun texte alternatif disponible.

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : texte

L’image contient peut-être : texte

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : texte

Tag(s) : #Fables et fabulistes

Partager cet article

Repost 0