Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Yolande Moyne Larpin

C'était l'heure de la sieste. La sieste dans le jardin. Tout le monde s'était endormi, même le vent.
Mais les enfants n'avaient pas sommeil. Le grand frère regardait danser les oiseaux très haut dans le ciel.
Soudain les oiseaux plongèrent tous ensemble. Avec leurs ailes, ils dessinaient des rondes qui s'approchaient de plus en plus des enfants. La petite sœur eut peur, elle cacha son visage dans ses bras.


- Regarde ! souffla le grand frère. Ce sont des martinets ! Ils ont vu quelque chose dans l'herbe et il essaient de le protéger…
Deux des oiseaux aux grandes ailes tournaient maintenant autour des fleurs. Comme s'ils cherchaient quelque chose.

- Si on allait voir ? demanda la petite sœur.

- Non, non, pas encore...on leur ferait peur.
A force d'écarquiller les yeux pour voir ce qui se passait, la petite sœur s'endormit.
Quand elle se réveilla, son frère était à genoux dans l'herbe. Il lui fit
Résultat d’images pour bébé martinetsigne de venir tout doucement, sur la pointe des pieds…
Tout près de là, était couché parmi les fleurs un oiseau minuscule. Un oiseau si petit qu'on voyait à peine ses yeux… et qu'on ne l'entendait presque pas piailler.

- Il est tombé du nid ! dit le grand garçon.
Un cri ! un cri d'oiseau qui plongea près d'eux pour remonter aussitôt. La petite fille avait un peu peur, mais elle n'osait pas le dire...

- Si ses parents l'ont vu, pourquoi ils ne l'emportent pas ? demanda-t-elle.
- Les martinets ont une vie bien compliquée ! répondit son frère… - Compliquée ? Pourquoi ?
Assis dans l'herbe un peu plus loin, le garçon expliqua :

- Tu as vu, les martinets ont des ailes très longues…

- Alors ils peuvent voler encore plus vite que les hirondelles ?

- Peut-être, je ne sais pas. Mais surtout, ils ne peuvent pas se poser dans l'herbe ! S'ils se posaient, leurs ailes sont si longues qu'elles traîneraient par terre et les empêcheraient de repartir…

- C'est pour ça qu'ils ne viennent pas chercher leur petit ?

- Je crois, oui. Mais ils le surveillent…

- Qu'est-ce qu'on peut faire ?
Le garçon réfléchit un long moment. Puis il décida :

- Nous allons d'abord trouver un endroit où transporter ce bébé martinet. Il faut qu'il soit à l'abri des chats… et aussi que ses parents puissent venir le nourrir…


Un nouveau nid pour le petit martinet


Les enfants avaient réussi. Le grand frère avait creusé la terre avec sa pelle pour emporter l'oiseau toujours couché dans les fleurs. Et la petite fille avait dit gentiment aux grands oiseaux qui volaient tout autour :

- Ne craignez rien ! Nous allons mettre votre bébé à l'abri… Vous pourrez venir le voir...mon grand frère vous installera un perchoir !
Ainsi fut fait. Sur le rebord du balcon, le petit martinet s'endormit parmi les fleurs. Une branche posée en équilibre servit de perchoir aux parents qui venaient chacun leur tour lui apporter ce qu'ils trouvaient de meilleur…
Les enfants regardaient à travers la vitre, mais de loin pour ne pas les effaroucher.

Résultat d’images pour martinet bebe nidAu bout de quelques jours, l'oisillon commença à agiter ses ailes. C'est vrai qu'elles étaient déjà longues ! Les parents lui montraient comment sauter sur le perchoir…
Un matin, quand les enfants écartèrent tout doucement le rideau pour saluer le bébé martinet, ils furent tout surpris : sur le perchoir, l'oisillon était posé entre ses deux parents et tous les trois avaient l'air d'attendre quelque chose.
Le grand frère ouvrit délicatement la porte du balcon. Les trois martinets se mirent à chanter très fort, même le petit oisillon qui s'égosillait comme ses parents. C'était sans doute pour dire au revoir… Et d'un grand coup d'aile, ils montèrent en flèche dans le ciel.
En se tenant la main, les deux enfants regardèrent longtemps la danse des oiseaux… Et ils leur crièrent tous les deux en même temps :

- Surveillez bien votre petit ! Et revenez de temps en temps au-dessus du jardin pendant la sieste... On vous attendra !

Commenter cet article