Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C Montet

Résultat de recherche d'images pour "gif rentrée des classes" C'était la première rentrée des classes pour Léonor.

Accompagnée de Maman et Papa elle avait choisi son cartable dans un grand magasin. Le matin venu, elle avait vite avalé son petit déjeuner.

C'était le grand jour.

Elle connaissait déjà son école et sa future maîtresse car elle les avait rencontrées lors de la journée porte ouverte quelques mois plus tôt, au printemps.

La maîtresse avait dit :

– Les petits peuvent emmener leur Doudou à l'école.

Aussi, Léonor avait préparé son doudou : un petit écureuil à la fourrure soyeuse et aux yeux malicieux. Mais la fillette ne voulut pas, non plus,  se séparer de sa sucette  ( sa tétine ) préférée, la rouge, à qui elle avait même donné un nom :« Mimi ».

- Les sucettes ne sont pas acceptées à l'école ! Avait dit papa. Tu es une grande fille à présent, tu vas en classe, et les grandes filles n'ont pas de sucette !

- Non ! avait répondu Leonor, Je ne partirai pas sans ma sucette ! Je n'en prends qu'une, que « Mimi, allez papa... » !

Léonor, comme beaucoup de petits, avait plusieurs sucettes, toutes de Résultat de recherche d'images pour "gif sucette rouge"jolies couleurs, qu'elle contemplait avant de s'endormir. Elle en choisissait une pour la nuit puis rangeait les autres dans une petite corbeille d'osier à côté de son lit.

Pour ne pas dramatiser, et éviter que Léonor ne passe une mauvaise première journée d'école, ses parents avaient donc laissé la sucette à la bouche de l'enfant et ensemble  il partirent pour l'école.

Oh ! la, la que de monde ! Des grands, des petits qui se bousculaient au portail, des qui riaient des qui pleuraient des qui criaient, un boucan du tonnerre qui effrayait quelque peu les nouveaux venus !...

Il fallait traverser cette cour, les grands scrutaient du regard les petits, les dévisageant des pieds à la tête. Certains enfants, en voyant Léonor arriver avec son doudou et sa sucette se moquèrent d'elle :

- Oh ! regarde le bébé avec sa sucette ! se moquaient-ils.

Et des fillettes aussi riaient et disaient :

- On voit bien qu'elle est petite : c'est un bébé encore !

Résultat de recherche d'images pour "gif fillette en colere"Léonor était furieuse et avait envie de leur crier "Non ! je ne suis pas un bébé ! Et ma sucette c'est ma sucette ! ". Elle ouvrit la bouche pour leur répondre mais la sucette tomba à terre. Il fallut que maman se rendre aux toilettes pour la rincer. Léonor était rouge de colère. Les écoliers continuaient à l'observer alors elle leur tira la langue ce qui les fit rire aux éclats. Maman lui dit :

- Tu vois, je crois qu'ils se moquent de ta sucette !

- Ma sucette, c'est ma sucette, donne-la moi ! cria Léonor !

Maman la lui rendit nettoyée. Léonor la mit à nouveau dans la bouche. Papa entraîna dans la classe maternelle toute sa petite famille.

- A quoi bon répondre à ces grands bêtas ?

L'accueil fut très chaleureux. Oh ! elle n'était pas la seule à avoir une sucette : il y avait cette blondinette bouclée qui en avait une aussi, et deux garçons : un petit à la peau noire et un autre timide qui se cachait derrière les jupes de maman et qui pleurait pleurait...

La maîtresse renvoya gentiment tous les parents puis rassembla autour d'elles les nouveaux enfants, alors que son aide maternelle s'occupait des plus grands, et les plaçait dans des ateliers. L'enseignante installa tout son monde sur un beau tapis bleu puis leur demanda de se tenir par la main. Elle leur chanta des comptines avec sa guitare. Puis elle leur demanda de dire leur prénom. Quand vint le tour de Léonor , la fillette posa sa sucette :

- Léonor !

- Bonjour Léonor ! dirent tous les enfants et la maîtresse.

Puis ce fut le tour de la blondinette,Charlotte, qui essaya de dire son prénom en gardant la sucette dans la bouche. Personne ne comprit son nom. La maîtresse lui demanda de retirer sa sucette. Elle le fit à contre cœur et put alors bien prononcer " Charlotte ". Ce fut le tour du petit timide, la sucette toujours dans la bouche. Il murmura « Caca »

- Caca ? lui dit la maîtresse ? Tu t'appelles Caca ? Tous les petits rirent.

- Non ! dit le bambin vexé, retirant cette fois-ci sa sucette pour parler :

- Je m'appelle Luca !

- Ah je préfère ! Dit la maîtresse en souriant. Nous n'avions pas compris, ni tes camarades, ni moi. Quand on parle, on enlève sa sucette de la bouche !

Vint le tour du petit noir qui avait tout suivi. Il posa aussi sa sucette et annonça bien clairement

- Rémi .

- Bonjour Rémi ! dirent les petits tous ensemble.

Résultat de recherche d'images pour "gif lutin"La matinée passa comme un éclair et à onze heures et quart les parents étaient déjà devant la porte de l'école, impatients de savoir comment s'était passée la première demi-journée de classe pour leurs chérubins. La maîtresse rassura toute le monde :

- Tout s'est très bien passé ! L'après-midi, les petits firent la sieste avec le doudou et certains avec leurs sucettes... Puis après, on fit de la gymnastique. En fin de journée avant le départ, la maîtresse rassembla les petits et les moyens pour leur raconter une histoire : « Le voleur de sucettes ». 

« Voilà ! dit la maîtresse. Je vais vous raconter l'histoire d'un petit enfant, comme vous, qui ne voulait pas laisser sa sucette à la maison, dans sa boite à secrets.

Il était une fois un lutin jaloux des enfants. Il aurait aimé lui aussi être un humain mais un magicien l'avait fait lutin. Ce lutin aimait beaucoup les jouets mais surtout les sucettes des bébés. Et chaque fois qu'il pouvait en dérober, il le faisait. Il suivait les mamans au parc au jardin, chez le docteur, dans les magasins et jusque dans les maisons. Mais c'est à l'école qu 'il repérait les suceurs de sucettes !

Tous les regards des petits se portèrent sur Léonor, Charlotte, Rémi et Luca. Charlotte se mit à pleurer avec Luca :

- Je ne veux pas qu'il me prenne ma sucette ! Gémissait la petite. Je ne veux plus aller à l'école à cause de ce lutin qui risque de me voir !

La maîtresse trancha :

- A cause d'une sucette tu ne veux plus apprendre à dessiner, à écrire, à danser, à sauter ! Et que feras-tu plus tard avec ta sucette ?

Les enfants s’esclaffèrent et entraînèrent dans leur rire les plus petits

- Moi ! s'écria Rémi . S'il vient, ce lutin, je lui donne un coup sur la tête et je lui saute dessus ! Tous se mirent à rire .

- Oh ! dit la maîtresse ! Il est très fort et très rusé .Tu ne le verras jamais mais tu sauras qu'il est venu car il t'aura pris ta sucette pendant la sieste ou la gymnastique ..

Seule Léonor écoutait et pensait :

- Ce vilain lutin veut me prendre « Mimi » Jamais ! Que faire ? Elle avait parlé très fort.

La maîtresse reprit :

- Que faire ? Eh bien il faut laisser vos sucettes à la maison bien cachées dans une boite à secrets fermée avec une petite clef que maman gardera tout le temps avec elle !

- On ne pourra pas les prendre même pour dormir ? Dit Léonor.

- Surtout pas ! dit la maîtresse. Imagine qu'un jour tu oublies le matin de la remettre dans la boîte avant de partir à l'école, et que tu partes avec elle à l'école ! Le lutin a des yeux de partout !

- Mais où est-il ce lutin ? On ne l'a pas vu ? Répliqua très justement Léonor.

- C'est qu'il fait le tour de toutes les écoles maternelles. Il y a beaucoup d'écoles. Aujourd'hui il était ailleurs. Mais demain ou après-demain, il risque de venir.

- J'ai peur du vilain lutin ! S'écria Luca au bord des larmes. Je ne veux plus dormir seul la nuit dans mon lit !

- Le lutin a aussi peur des humains et du noir ! Dit la maitresse. Il ne Résultat de recherche d'images pour "gif boite"sort jamais la nuit mais s'arrange quand la famille est dans le jardin, aux courses, pour aller voler les sucettes ! N'aie aucune crainte tu ne le verras jamais car il a peur de toi ! Le mieux, c'est que le lutin vous oublie en ne vous voyant plus avec des sucettes à la bouche à l'école ou dans la maison ! Ainsi il ira voir d'autres enfants à sucettes et vous ignorera. Alors d'accord les enfants,  on cache les sucettes ce soir dans la boite à secrets ? Tous les petits répondirent en chœur :

- Oui ! Léonor, elle hésitait encore, alors que Charlotte, Rémi et Luca étaient d'accord. La maîtresse prit à part Léonor et lui dit :

- Tu es une grande fille à présent ! Je sais que tu sais beaucoup de choses. On m'a dit que des enfants s'étaient moqués de toi ce matin car tu avais la sucette à la bouche et que tu leur avais tiré la langue. Ce n'est pas bien de se moquer et ce n'est pas bien de tirer la langue et tout cela pour une sucette ! Le mieux est que tu laisses « sucette » à la maison et que tu la caches dans une boîte afin que personne ne se moque de toi et que le lutin ne te la prenne pas . Qu'en penses-tu ?

Léonor réfléchit puis dit :

- Je pourrai quand même les regarder tous les jours ?

- Bien sûr ! Elles sont à toi, ce sera ton secret.

Léonor, Luca, Rémi et Charlotte furent rassurés comme les autres petits. Quand les parents vinrent les chercher à quatre heures et demie, la maîtresse demanda aux parents de Léonor,, Luca, Charlotte et Rémi de l'attendre un petit moment, le temps de faire partir tout le monde, enfants et parents. Puis elle leur expliqua la boîte à secrets : la boîte des sucettes.

Depuis ce jour on ne parla plus à l'école du vilain lutin, ni des sucettes. Léonor et ses petits compagnons débutèrent, alors,  une vie d'écolier tranquille et joyeuse.

Contes et légendes : Le voleur de sucettes - Carmen Montet

Commenter cet article