Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui un jour n'est pas " monté sur ses grands chevaux ", autrement dit ne s'est pas mis en colère ou n'a pas pris de haut une réflexion faite à son encontre ? 

Cette expression qui date du temps ou le cheval était encore le seul moyen de locomotion, s'employait dans le domaine militaire. En effet, il existait des chevaux pour la bataille, les destriers, reconnaissables à leur grande taille qui permettait à leur cavalier d'observer et de dominer l'adversaire pendant la bataille, lui assurant ainsi l'avantage. Donc, à l'origine, "monter sur ses grands chevaux "c'était, pour une troupe de chevaliers, partir à la bataille en chevauchant de grandes montures.


Résultat de recherche d'images pour "monter sur ses grands chevaux"De la fougue et l'ardeur sont nécessaires pour partir ainsi en guerre, et c'est ainsi que c'est forgée l'image du preux chevalier partant défendre  son pays "sur son fidèle destrier ".  

C’est à partir du XVIe siècle qu'elle prend le sens figuré qu'on lui connaît aujourd'hui, celui de la fougue de celui qui s'emporte.

On emploie donc l'expression pour parler d’une personne qui s’emporte jusqu'à devenir agressive parfois pour défendre son point de vue.

Les belles expressions de la langue française : Monter sur ses grands cheveaux
Tag(s) : #les belles expressions de la langue française

Partager cet article

Repost 0