Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Afficher l'image d'origine

« Doudou » le petit raton laveur en peluche, était d'une jolie couleur noire et blanche. Il était arrivé à la maison de « Bébé » un beau jour. Il était très très doux et un petit mouchoir fin de couleur bleu était cousu à son dos. Les parents de Bébé, l'avaient acheté pensant faire de lui, le « doudou » de leur petit enfant.

La nuit venue, ils installèrent la petite peluche dans le lit à barreaux de bébé et quittèrent la chambre. « Doudou » attendit que la maison soit toute endormie pour se redresser, passer par un barreau du petit lit et sauter sur la moquette. Là, il visita la chambre du petit et fit connaissance avec les autres peluches : « Gros ours « assis sur la commode, »Renardo » à coté de Gros Ours, « Marmotte » en équilibre sur la table à langer.

- Ola les amis ! Qui veut faire avec moi le tour du propriétaire ? Proposa Doudou .

- Reste ici ! Ordonna l'ours ! Tu n'as pas le droit de sortir de la chambre ! Retourne dans le lit de bébé !

– Je n'ai aucun ordre à recevoir de toi gros Matou ! Lança le raton laveur bien décidé à n'en faire qu'à sa tête.

– Oui, retourne dans le lit ! Ordonna Renardo !

– Oh restez ici si vous voulez moi je pars me balader !

Afficher l'image d'origineEt comme il s’apprêtait à ouvrir la porte, L'Ours brun et Renardo sautèrent de leur étagére pour arrêter le doudou provoquant ainsi la chute d'objets divers : la petite lampe, la boite à lingettes. Cela fit un gros bruit qui réveilla bébé en sursaut et se mit à pleurer.

Aussitôt les parents accoururent :

– Mon bébé, mais que t'arrive t- il ? dit la maman en embrassant son petit bout.

- Regarde ! dit Papa. Les peluches, elles ont glissé et en tombant elles ont entraîné tout ce qu’il y avait sur la commode. Allez, rangeons le gros ours pour l'instant dans le placard avec le renard. Il y a trop d'objets sur cette commode. De toute façon,  Il est trop petit encore, pour jouer avec... 

Papa ramassa le doudou, le secoua et le remit dans le lit. Maman acquiesça et reposa bébé dans son lit. Le Doudou n'osa plus rien faire, cette nuit-là, et attendit sagement le matin...Le jour passa vite, entre les visites de la famille, les bisous, les tétées, le bain …..Puis vint la nuit. « Doudou » n'avait pas renoncé à son projet : visiter la maison de ses hôtes. Encore une fois il se glissa à travers les barreaux du lit et une fois à terre s’apprêtait à ouvrir la porte lorsqu'il entendit la marmotte l'invectiver :

– Où vas-tu encore ? N'es -tu pas bien ici dans cette chambre ? Que cherches- tu enfin ?

– L'aventure, je cherche l’aventure ! dit Doudou très sûr de lui .

– Passé cette porte tu risques de te trouver nez- à -nez avec un vrai chat, un chaton que les parents ont adopté voilà une semaine et s'il te voit ... Un vrai furieux ! Il ne fera qu'une bouchée de toi !

– Oh tu exagères ! Je cours vite !

– Assez ! s'écria la marmotte. Ne fais pas d'autres ennuis à nos maîtres si gentils et à bébé ! Reviens te coucher de suite !

Mais déjà doudou avait entrouvert la porte. Marmotte essaya de l'en empêcher : elle essaya de sauter sans faire de bruit de la table à langer ! Hélas, la table était encombrée : talc, savon, serviettes et Marmotte maladroitement, entraîna dans son saut toutes ces choses. Il s'en suivit un vacarme qui réveilla pour la seconde fois, Bébé et les parents. Bébé pleurait. Son père et sa mère se précipitèrent dans la chambre :

– Mais qu’est-ce qu'il y a encore ! Dirent- ils, devant la table à langer renversée, tous les produits étaient à terre.

Papa se fâcha un peu contre maman :

– Chérie je t'ai dit de faire du rangement ! Vois -tu, tout s'est écroulé ! Une table à langer n'est pas une desserte ! Pourquoi ne ranges -tu pas ?

Maman ne disait rien occupée à consoler Bébé.

– Et cette peluche ! dit papa en parlant de Marmotte Je la range aussi dans le placard.

Il ramassa les objets et les replaça non pas sur la table à langer mais sur la commode. Il ramassa aussi le Doudou pensant qu'il était tombé tout seul par les barreaux du lit ,et le remit dans le lit de bébé. Bébé s'était calmé et enfin endormi. Le jeune couple alors put aller finir sa nuit.

La journée passa comme un éclair. Doudou n'avait toujours pas renoncé à son projet. Vint la nuit .

– Ouf ! se dit- il personne pour me retenir ! Toutes les peluches sont dans le placard !

Afficher l'image d'origineIl se glissa donc à travers les barreaux du lit....s'approcha de la porte, l'ouvrit et le voilà dans la maison, visitant le hall d'entrée, le bureau de papa, la cuisine, les toilettes, la chambre des parents et enfin le salon, le beau salon. Doudou fut émerveillé : nous étions proche de la Noel. Le sapin brillait de mille feux : on avait laissé les lumières. Il y avait des joujoux splendides ; des boules en cristal, des étoiles..tandis qu’il admirait   le sapin, il entendit un miaulement agressif. Il se retourna et se trouva nez- à -nez avec un chaton : celui dont on lui avait parlé. Le petit chat se mit en devoir de poursuivre le doudou. Il faillit l'attraper et lui déchira une patte et un morceau du mouchoir : cela fit très mal à Doudou. Alors la peluche apeurée se mit à courir dans toute la pièce, le chat à ses trousses :  allait l'attraper c'était sûr !  Doudou sauta dans l'arbre et y monta jusqu'au sommet. Le chaton arrivait à sa hauteur lorsque l'arbre secoué de toutes parts sous le poids de l'animal, perdit l'équilibre et s'effondra dans un bruit de verre cassé, réveillant toute la maisonnée.

Encore une fois,bébé pleura. Les parents se précipitèrent au salon et virent le sapin à terre, le chaton qui déguerpissait et courait se cacher et  Doudou coincé sous les branches .

– Ce chat ! Ce chat ! C'est toi qui a voulu qu'on le prenne ! Dit papa en grondant Maman.

– Mais toi aussi tu en voulais un ! Lui répondit – elle, les larmes aux yeux. Papa se calma.

– Bon, on va l'enfermer dans la cave et il ne montera plus dans la maison !

Bébé pleurait toujours.Maman le berçait et l'embrassait. Papa ramassa Doudou :

- Regarde ! Le chat a attrapé le doudou . Il l'a bien déchiré à la patte et aussi le petit mouchoir !

- Je le recoudrai demain ! Dit Maman. Et je le mettrai à laver pour lui Afficher l'image d'origineenlever les épines du sapin. On ne remit pas Doudou dans le lit de bébé. Le lendemain maman avait cousu la patte de Doudou, et le mouchoir, ce qui lui fit très mal. Mais ses ennuis n'étaient pas finis. Maman prit la peluche, la mit dans la machine à laver et fit tourner le bouton, et elle s'en alla donner à manger à bébé.

Doudou eut très peur et cria, cria et même pleura enfermé dans la machine ! Rien n'y faisait personne ne vint le sauver.  L'eau le faisait tousser,  il avait le tournis...Au bout d'une heure la machine s'arrêta enfin. Doudou était épuisé. Maman le sortit, le fit sécher en l'accrochant avec deux épingles par ses oreilles : ce qui le fit encore plus souffrir. Plus tard, une fois sec, elle le remit dans le lit avec bébé.

De ce jour Doudou ne chercha plus l'aventure, ou à sortir de la chambre de son petit maître .Il devint un bon compagnon et resta pour toujours auprès de lui !

Afficher l'image d'origine

Tag(s) : #contes et légendes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :