Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Bien que les événements se déroulent aux États-Unis , il ne s'agit pas d'une information sensationnelle...et dépourvue de fondement, dont les reporters américains se montrent si prodigues. Il existe vraiment  aux États-Unis un incendie qui dure depuis plus d'un demi-siècle : celui des mines de charbon de New-Straitville, dans l'État de l'Ohio.

Le feu prit en 1884 dans une galerie lointaine et par cela même difficilement accessible. Un charbon d'excellente qualité l'alimente continuellement.

Quarante kilomètres carrés de territoire sont ainsi transformés en cendres.

De larges crevasses qui s'ouvrent dans le sol permettent à l'air  de ventiler la mine et de favoriser la combustion. La chaleur dégagée est telle que dans un rayon très étendue l'eau des puits est constamment en état d'ébullition.

La quantité de charbon dévoré par le feu représente une somme considérable. Une commission spécialement nommée pour la déterminer l'a estimée supérieure à 3000000000 de francs. ceci bien entendu, sans faire entrer en ligne de compte  les préjudices et les dommages subis par les habitants dont bon nombre ont dû abandonner leurs commerces et leurs habitations.

On avait installé des centaines de motos-pompes pour essayer de noyer le foyer de l'incendie. Mais au contact du feu l'eau se transforma en vapeur et en gaz. De formidables explosions se produisirent. Le matériel, les machines restées dans la mine  furent projetés dans l'air et de nombreux ouvriers furent blessés.

On dut renoncer à ce système qui s'avérait trop dangereux. Il y a deux ans, à la suite de nouvelles études de la situation, les ingénieurs  du département des Mines ont dressé un projet pour maîtriser l'incendie.

Tout autour du foyer central on a commencé à creuser de profondes galeries que l'on comble au fur et à mesure avec de la terre. Les travaux ont été confié à un spécialiste de la lutte contre les incendies souterrains : Jacques Cavannagh.

Un jour, dans quelques années, le feu se heurtera à la ceinture de terre et, ne trouvant plus d'aliment, finira par s'éteindre. L'entreprise est gigantesque, il faut le reconnaître. Mais le gigantisme n'est pas pour effrayer les Américains.

 

Vincent Van gogh

Vincent Van gogh

Tag(s) : #Almanach Vermot

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :