Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par P Thevenin

Des tenants de la théorie du complot affirment que nous sommes dirigés par des lézards. Grâce à eux, on comprend mieux la gouvernance de Pépère.

Titre d'un journal people : « Avec Julie Gayet, rien ne va plus ». Faites vos jeux … pour 2017 !

Le dopage existerait depuis l'Antiquité. Il paraît même que Ben-Hur pissait violet.

Afficher l'image d'origineVendredi 12 août : sur FRANCE INFO, interview d'un cycliste qui avait gravi l'Alpe d'Huez pour sensibiliser le public à une maladie, la mucoviscidose, je crois. Interview interrompue brutalement parce que Teddy Riner, qui venait de remporter une médaille d'or et que la chaîne n'avait pas encore pu solliciter tellement il était occupé à répondre à d'autres journalistes, se dirigeait vers ceux de FRANCE INFO. C'est sûr, ça ne pouvait pas attendre.

Tandis que dans les stades de Rio on compte les centièmes de secondes, dans les favelas on compte les centavos pour pouvoir se nourrir.

Afficher l'image d'origineL'athlète russe Yulia Stepanova, à l'origine des « rumeurs » concernant le dopage organisé chez Poutine, a été interdite de Jeux par le CIO. En plus, réfugiée avec son mari aux USA, elle craint à juste titre pour sa vie.

Après Duarte aux Philippines, c'est Erdogan qui veut rétablir la peine de mort en Turquie. On n'arrête pas le progrès.

Afficher l'image d'origineC dans l'air : avec le départ de Calvi, on n'a pas perdu au change. En tout cas, lorsque l'émission est animée par Caroline Roux (Axel de Tarlé et Bruce Toussaint, c'est nettement moins bien). Elle fait preuve de beaucoup de bienveillance, ses invités sont moins « récurrents » (à part Christophe Barbier, apparemment incontournable), donne aux uns et aux autres un temps de parole équivalent et n'a pas de tics de langage (avec Calvi, c'était toujours « Pardonnez-moi ! », « Moi, en tant que journaliste... », « En préparant cette émission », « vous êtes en train de nous dire que... »). Et pourtant, elle vit avec Laurent Solly qui fut directeur de cabinet de Bismuth.

Afficher l'image d'origineTrump veut résoudre le problème du terrorisme en faisant passer aux migrants une sorte d'examen idéologique. S'il s'agit de son idéologie à lui, il y a du souci à se faire. De toute façon, il n'en finit pas de se contredire : un jour, il veut supprimer l'OTAN, quelque temps après, il affirme vouloir travailler avec ladite OTAN. Dieu merci, il a de moins en moins de chances d'être élu. Hillary, ce n'est peut-être pas le top mais elle est quand même plus rassurante ( elle n'a pas de peine ).

Chez nous, le burkini défraie en ce moment la chronique. Il n'y a pourtant pas de quoi. Qui est-ce que ça gêne ? Sur ARTE (« 28 minutes », le mardi 16 août), les participants étaient d'accord pour dire qu'on se trompait de cible en interdisant aux femmes de se baigner habillées. On ferait mieux de s'en prendre à leurs agresseurs qui, à l'instar des homophobes et autres « phobes » de tout poil, n'admettent pas que l'on marque sa différence. L'argument d'un surveillant de baignade pour qui le burkini risquerait de gêner une dame ne sachant pas bien nager et qui s'éloignerait du rivage ne me semble pas tenir. Un mauvais nageur qui s'en va vers le large est de toute façon en danger, burkini ou pas.

Ils sont forts, les concepteurs de Pokémon Go. Ils ont réussi à inventer le jeu de piste.

COUPS DE GUEULE - P Thévenin

Commenter cet article