Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Fabrice Devesa

 

 

Ayant souvent travaillé, en tant que professeur de théâtre, auprès de jeunes de milieux défavorisés, à Givors, Vénissieux, Vaulx en Velin… il me semble que les discours de politiciens, qui n’ont jamais mis les pieds dans une banlieue, sont complètement déconnectés de la réalité notamment lorsqu’ils abordent les questions autour de la sécurité et de l’Islam, sujets que les politiques et les médias ont tendance à relier ces derniers temps ! Cela fait des années que des politiques, de droite comme de gauche, achètent la paix sociale par peur que ça pète et préfèrent occulter certains sujets “sensibles”, d’autres, au contraire, se servent de ces sujets-là pour exacerber les peurs et les colères des gens et instaurer leur pouvoir, au risque de provoquer une guerre civile!

Constatons d’abord que les gens d’origine maghrébine sont, pour la plupart, des citoyens français, et qu’en cela, ils ont les mêmes droits et les mêmes devoirs que les autres citoyens qui vivent en France ! La loi doit s’appliquer à tous de la même façon sinon cela crée un sentiment d’injustice !

Il n’est pas normal qu’aujourd’hui les autorités aient peur de s’attaquer à certains voyous ! Les lois doivent être appliquées et les responsables politiques doivent s’attaquer aux vrais problèmes, faire leur travail et exercer leur autorité quand il le faut, sinon la population en subit les conséquences… quelques exemples : les barbecues supprimés dans les parcs, les lumières éteintes les soirs d’été, la suppression des mariages le samedi après-midi, des services publics comme la poste qui ferment à Saint-Chamond, les piscines fermées à Saint-Etienne parce que les autorités craignent que des voyous y mettent le bazar… la peur des policiers d’aller dans certains quartiers, dans certains ghettos, pour y exercer leur travail ! Et les punitions doivent être en rapport avec les actions commises : à Rive-de-Gier, lorsque le monument aux morts a été profané, alors que les autorités connaissaient les vandales, ils auraient dû les arrêter et leur faire nettoyer toutes les inscriptions qu’ils avaient faites !

Au cours des ateliers de théâtre que j’ai animés dans des collèges réputés difficiles, je me suis rendu compte que deux choses étaient essentielles : la première que les jeunes soient valorisés et intégrés dans un projet collectif, la seconde qu’il fallait poser des limites et être intransigeant avec ceux qui les dépassaient ! 

Les jeunes ont besoin de se sentir considérés et mis en valeur. Ils ont besoin d’appartenir à une famille et, avant d’être musulmans, catholiques, juifs, athées... ce sont des citoyens français ! Les slogans du FN du style : « On est chez nous ! », « La France aux français ! »…, qui visent essentiellement à rejeter les personnes de confession musulmane, n’ont aucun sens! Aujourd’hui, les personnes d’origine maghrébine sont, pour la plupart, françaises et vivent dans des familles françaises depuis plusieurs générations !

Autre point : il devient nécessaire que les musulmans en France financent eux-mêmes leurs lieux de culte. Ce n’est pas à l’Arabie saoudite, qui diffuse le salafisme, de le faire! Ce qui se passe est quand même aberrant ! La France ne peut pas continuer à accepter l’argent de l’Arabie Saoudite ! Le courant salafiste est en train de gagner contre la majorité des musulmans qui veulent un islam de paix.

D’une manière plus générale, les politiciens s’arrangent pour faire croire aux gens qu’ils ne peuvent rien changer et qu’il leur faut simplement accepter leurs conditions alors les gens deviennent fatalistes ! Ils finissent par croire qu’ils ne peuvent rien faire et lorsque certains d’entre eux tentent de s’exprimer, à travers des mouvements citoyens par exemple, les politiques essayent soit de les récupérer soit de les casser ! (je peux vous en parler en connaissance de cause puisque j’ai perdu l’an dernier des contrats de travail, à cause de mon engagement citoyen) !

Il n’y a donc pas de fatalité. Les gens doivent reprendre conscience qu’ils font partie d’une même famille, qu’ils sont des citoyens français et qu’en cela, ils peuvent jouer un rôle dans leur quartier, leur ville, leur région… Les politiques doivent se souvenir qu’ils sont au service de leurs citoyens et non l’inverse ! Ils doivent écouter ce que les gens ont à dire et en tenir compte ! Ce que nous voyons aujourd’hui au sommet de l’État, avec notamment l’utilisation du 49.3, est inadmissible ! Les politiques doivent œuvrer pour l’intérêt de tous et avoir des conduites exemplaires (là-dessus, je reconnais ma naïveté et mon idéalisme) ! C’est en prenant conscience que nous sommes tous responsables, quelles que soient nos croyances, de la société dans laquelle nous vivons, que nous réussirons ensemble à surmonter nos problèmes et à vaincre les violences !

FD

Commenter cet article