Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Yolande Moyne

 

 

 

 

Afficher l'image d'origineUn matin de printemps, un petit hérisson se réveilla de fort méchante humeur.

Ce jour-là, tout allait de travers. D’abord, il en voulait à ses pantoufles. Comme il s’était levé du pied gauche, il s’était trompé en les enfilant. Et quand il marchait, ses pieds se cognaient à chaque pas…

A cause de ses pantoufles, il avait renversé sa tasse de chocolat. Heureusement ses piquants l’avaient un peu protégé, il ne s’était pas vraiment brûlé. Mais il était si contrarié qu’il se mit en boule…

Quand ses frères vinrent le chercher pour s'amuser, le petit hérisson aurait bien aimé aller avec eux. Mais il pensa à ses pantoufles qui lui jouaient des tours. Et il eut peur que toute la famille se moque de lui. Il ne répondit pas, et il serra encore un peu sa boule.

gif hérissonComme on ne pouvait pas voir ses pantoufles sous la boule, personne ne comprit pourquoi le petit hérisson gardait si longtemps sa colère. Les autres allèrent jouer et les parents se mirent en chasse pour nourrir toute la famille.

Le petit hérisson était si malheureux qu’il refusa même de manger. Et, sans rien dire, il serra sa boule encore un peu plus. Cette fois, on ne voyait même plus sa tête ! Alors les parents lui dirent :

- Puisque tu ne veux pas nous dire pourquoi tu es en colère, tant pis pour toi. Mais fais attention, si tu te mets trop en boule, tu finiras par avoir mal !

Comme sa tête était bien cachée, le hérisson n’entendit rien du tout. Il ne répondit pas, et on le laissa bouder.

Les piquants tout enroulés autour de lui commençaient à lui faire bien mal. Quand il fut tout seul, il essaya de se dérouler un peu. Mais les piquants étaient si emmêlés qu'il n'arrivait pas à les défaire. Alors il s’énerva un peu plus… Et plus il se mettait en colère, plus les piquants se resserraient…

Il avait mal et il ne pouvait pas montrer sa tête pour parler. Il ne savait pas comment faire pour sortir de ses épines…

 

barre de separation,separateurs

Afficher l'image d'origineOr un petit garçon passait par là, en sortant de l’école. Il vit cette petite boule de piquants et lui dit :

- Mais… tu es un oursin ! Qu’est-ce que tu fais là, dans ce pré ? Tu dois avoir soif

Le petit garçon était bien embarrassé. Il avait peur de se piquer les doigts en ramassant l’animal. Et puis la mer était loin… Alors il eut une idée. Avec le bout de son pied, il fit rouler le hérisson en boule dans le pré. Tout doucement, pour ne pas lui faire mal avec sa chaussure.

Le hérisson ne savait pas bien ce qui lui arrivait. La tête lui tournait un peu… Mais il se laissa faire sans rien dire…

A force de rouler dans le pré, le hérisson commença à s’amuser. La fraîcheur de l’herbe lui faisait du bien. Sans s’en apercevoir, il desserra ses piquants… Et tout le long de la promenade, le garçon disait pour le rassurer :

- Ne t’inquiète pas, petit oursin ! Je te mettrai dans la fontaine…

Quand ils arrivèrent au bout du pré, le garçon regarda son oursin. Il fut très surpris de voir une petite tête, une tête si petite qu’on ne voyait pas les yeux… Tout étonné, il s’écria :

- Mais tu n’es pas un oursin !

- Non ! répondit une petite voix, Je suis un hérisson… Je ne veux pas aller dans la fontaine… Je ne sais pas nager ! J’aime mieux rentrer chez moi !

Il fallut retraverser tout le pré. Depuis qu’il n’était plus en boule, le hérisson pouvait de nouveau marcher. Mais il n’avançait pas bien vite, surtout avec ses pantoufles qui se cognaient toujours…

Le petit garçon lui proposa de le porter. et, pour ne pas se piquer les doigts, il le mit…dans la poche de son tablier ! Le hérisson promit de rentrer ses piquants pour ne pas déchirer le tablier...

Quand ils arrivèrent chez les parents Hérisson, le petit garçon libéra son ami. Il le posa dans l’herbe, tout près de sa maman.

En le caressant, Maman Hérisson vit les jolies pantoufles. Elle s’aperçut aussi qu’elles étaient mises à l’envers… Alors elle comprit tout… La tasse de chocolat renversée, la mauvaise humeur, et même la boule qui cachait les pantoufles…

barre de separation,separateurs

Afficher l'image d'origineElle aurait voulu embrasser son petit Hérisson pour le consoler. Mais les mamans Hérisson ont des piquants bien plus gros que les poils de barbe des papas de petits garçons… Alors elle frotta juste le bout de son museau sur la joue du petit, comme toutes les mamans Hérisson.

Et le petit lui dit dans le creux de l’oreille :

- Je suis bien content, car j’ai un nouvel ami. Il m’a promis de me faire voir tout ce qu’il y a dans le pré.

Et il ajouta :

- Demain, tu me montreras comment il faut mettre mes pantoufles. Comme ça, je ne me mettrai plus en boule…

Commenter cet article