Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Un vent de liberté soufflait

En ce printemps de Mai

En province comme à Paris

Le jour comme la nuit

Sur les places envahies

Les gens étaient debout.

Debout pour ne plus tendre la joue

Pour s'opposer dignement

Au diktat des tout puissants.

Debout , et insoumis

Face à des lois impies,

Dans les discours pour demain

Ils nous ouvrent le chemin

D'un monde à inventer

D'une république citoyenne

Où la bourse ne sera plus reine

Ni le pouvoir aux financiers .

Debout face à la force et à la peur

Ils tendent vers eux leurs mains nues

Gardent la colère dans leur cœur,

Refusant la violence de la rue.

Ils échangent paroles et idées

Appelant tous les citoyens

A se prendre par la main

Et à s'organiser en assemblées.

De partout alors fleuriront

Les fleurs de la passion

Les banderoles des beaux jours

Et les chansons des troubadours .

Afficher l'image d'origine

Tag(s) : #Poésies

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :