Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La langue française est riche… Ça, tout le monde le sait, voici quelques particularités de notre belle langue pour notre plus grand plaisir ! Durant tout ce mois de janvier, découvrez les singularités et particularités de cette langue étonnante qui est la nôtre. Régalez-vous cette semaine avec ces petites " particularités et difficultés " qui font la richesse et la beauté de la langue de Molière !

Barre séparation automne

* Entre autres

 « Entre autres »  s’écrit toujours avec un S.

Or souvent ( ça m’arrive aussi )  cette expression est  mal écrite « en autre, entre autre ». Pour corriger la situation, c’est simple souvenons-nous du sens de la locution, à savoir : entre autres signifie parmi les autres choses. Il peut aussi prendre le sens de notamment et donc a valeur d’adverbe et, comme tous les adverbes il est invariable !

* Hormis, parmi et autres i

Très souvent ces deux mots sont mal orthographiés. On hésite souvent à savoir lequel prend un s et lequel n’en prend pas.  Pour éviter la faute il faut se rappeler que parmi signifie « par le milieu», mi pour milieu, donc pas de s. Hormis est une préposition qui veut dire «étant mis hors», mis est le participe passé du verbe mettre, donc un s. Facile n’est-il pas ? Parlant d’hésitation, plusieurs personnes ont les «i» incertains quand vient le temps d’écrire les participes passés dont la finale est en «i» au masculin singulier.

Mis, fini, assis, conquis, parti, etc., lesquels font i, is ou it ? Comment faire pour savoir quelle est la bonne orthographe…les mettre au féminin bien sûr ! Elle est assise. La famille est partie. La messe est dite. Si on retranche le e du féminin, on retrouve la forme masculine au singulier. Et voilà, désormais adieu les erreurs !

* Math ou maths (prononciation)

L’abréviation du mot mathématiques s’écrit math ou maths, mais dans un cas comme dans l’autre, la prononciation est la même : le « s » reste muet ! Depuis plusieurs siècles, on écrit surtout les mathématiques (féminin pluriel) plutôt que la mathématique. Ces mots dont on tronque un ou plusieurs phonèmes à la finale s’appellent  apocopes : prof (esseur), métro (politain), photo (graphie).  Quand le retranchement est au début du mot, on dit  il s’agit d’une aphérèse : (auto) bus, (Amé) Ricain, (an) droïde… Chercher les autres ils sont pléthore !

 * Oui et si

En réponse à une question, peut-on répondre à notre guise par un  Oui ou un Si ? A votre avis c’est oui ou c’est si ? Même s’il ne semble pas y avoir de différence entre ces deux  adverbes, la règle est la suivante :

Lorsque la question est positive et la réponse aussi, on utilisera le OUI ; si la question est négative et la réponse positive, alors on préférera le SI. Vous avez compris ? ( tapez oui ) Vous n’avez pas compris ?( tapez si )

* Ne pas confondre «  Quant à «  ou «  tant qu'à « 

On hésite souvent entre ces deux locutions. Pourtant leurs sens diffèrent totalement.

Quant à ta mère, qu’elle reste chez elle…ici quant à signifie  «  en ce qui concerne «  «  pour ce qui est de « 

Alors que Tant qu’à mourir autant le faire dignement signifie  «  Si on doit mourir ou puisqu’il faut mourir « 

Barre séparation automne

Allez bonne continuation et belle fin de semaine à tous, on se retrouve samedi prochain pour la dernière !

Ah la belle langue que la nôtre !
Tag(s) : #les belles expressions de la langue française

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :