Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par E.Piolet

Edouart Piolet - Chemins multiples

Au tard d’aimer

Vous savez, il m’a dit je t’aime,

La main douce et les yeux fermés,

Ignorant ce que j’ai aimés

De longs jours, bien avant lui-même.

 

Il a mis du miel dans sa voix,

Sans pédantisme et sans reproche.

Il a mis son nom dans ma poche

Et son bout de chaîne à mon doigt.

 

Il a coupé son cœur en quatre

Pour m’enrichir de trois parts.

Chez lui, j’habite quelque part

Où j’entends un autre cœur battre.

 

Il n’a pas fait un long discours,

Mon nom serti dans le silence,

Juste un prénom dans la balance

Sur le plateau neuf de l’amour.

 

Il a fixé l’œil des fenêtres

En serrant un peu fort mon bras.

Il a blanchi pour moi ses draps

A la poutre des jours à naître !

 

Et moi je l’aime ! Et moi, depuis,

Dans mes souliers plats sans échasses,

Vers son logis sans mon de vie

Je vais au rendez-vous des nuits.

 

Poète ! Écris bien ton poème !

Est-il jamais trop tard d’aimer ?

La main douce et les yeux fermés,

Vous savez, il m’a dit je t’aime !

 

Octobre 2005

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article