Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par elsapopin

Le Paradis des femmes

Il existe...mais loin de Paris dans la petite île de Tiburon ( golfe de Californie ). Les hommes, des Indiens Séris, font leur apprentissage d'esclaves dès l'âge le plus tendre. Quand ils veulent convoler en justes noces, il leur suffit de venir pendant un an, comme esclaves, dans la famille de leur promise, ce qui présente déjà des inconvénients.

En outre, ces dames sont fort gourmandes, et le malheureux fiancé doit capturer des oeufs de tortue et plonger pour tuer quelques requins, les ailerons de ce squale étant considérés comme un mets délicat. Cette condition met le courage et la force physique du soupirant à une rude épreuve, car les requins sont d'une nature particulièrement féroce.

Après un an de servage, le préopinant est enfin admis à prendre femme. Il l'a bien mérité !

A sa place combien, chez nous, resteraient d’irréductibles célibataires, malgré tous les impôts du monde !

photo indien Séris

 

Wagons à marchandises en béton armé

Une nouvelle application particulière du béton armé, expérimentée aux USA, est la construction de wagons  de chemin de fer.

 Dans un  récent numéro,  le général civil décrit un wagon trémie imaginé par Josh B Strauss, en service sur l’Illinois Central Railroad. Ce wagon de 50 tonnes est destiné  aux transports des matières pondéreuses : charbon, minerai, etc… ; il comporte  une armature en acier dont font partie les ferrures placées aux angles de la structure et destinées à les protéger contre les chocs.

Pour fabriquer ce wagon, on n’a employé des formes en bois qu’à l’extérieur de la caisse, et on a placé le mortier de ciment à l’aide d’une sorte de truelle  automatique. La longueur totale du wagon est de 12 mètres 65, sa largeur de 3 mètres 12 et la hauteur de la caisse est de 1 mètre 485.

Le fond du wagon a 0 mètre 54 d’épaisseur et les parois verticales 0 mètre 38. L’armature est composée de fers de 6 mm, disposés selon un quadrillage. Des poudres légères raidissent le fond et les parois ; le châssis est réduit presque uniquement aux longerons. Le poids total du wagon est de 24 tonnes.

Outre l’avantage d’économiser l’acier, ce genre de wagon aurait celui de nécessiter bien moins d’entretien que les wagons en bois ou en acier, et de ne pas exiger de peinture. Enfin il s’userait beaucoup moins et résisterait aux produits chimiques qui exercent une action sur l’acier.

Mercredi 22 juin

 

 

Almanach Vermot 1921 : Petits articles tout zazimut

Commenter cet article