Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par elsapopin

Je ne vous crois pas, comme disait la fausse sceptique.

Quand je réfléchis, ça me glace, comme disait le miroitier.

C’est assez, comme disait la baleine.

Chacun son métier et les haches seront bien gardées, comme disait le bûcheron.

Je vais retirer mes billes, comme disait le principal actionnaire de l’usine de roulements.

J’ai une richesse intérieure, je garde le fric chez moi, comme disait le radin.

Je vais boire un cou, comme disait Dracula.

Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? Comme disait l’institutrice au nain.

Tu viens mon poulet ! Comme disait la prostituée qui n’avait pas reconnu un flic en civil.

Mes pieds de vignes marchent bien, comme disait le vigneron.

LE POUQUOI DU COMMENT

A la fin des années 40 et au début des années 50, la Vedette était l’une des plus belles voitures vendues en France.

Produite par Ford France elle ressemblait au modèle américain. Elle était équipée d’un moteur V8 dont le sigle était abondamment reproduit. Il existait une Vedette dépouillée commercialisée sous le nom d’Abeille. Vous comprenez maintenant la signification de mon dessin.

La ruche évoque ce V8 et les petites abeilles également. Quant à la vente dans les rayons (évocation du miel) de Vendôme et Monte-Carlo, il y a également un clin d’œil à des modèles dérivés. La Vedette équipée d’un moteur de 12 cv, devenait Vendôme en empruntant le 22 cv. Le coupé Comète avec moteur vedette se transformait en Monte-Carlo avec le gros moteur.

Quand je dis " prochainement Versailles puis Chambord " il s’agit de deux modèles successeurs de l’ancienne Vedette et produits par Simca après le rachat de Ford France, en 1955 pour la Versailles et 1958 pour la Chambord.

J’espère que ces quelques explications éclaireront les novices et raviveront les souvenirs des connaisseurs.

JP CLair

Transmis par JP Clair

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article