Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Vincent Lambert : Alors que la Cour européenne des droits de l'homme avait demandé l'arrêt des soins, voilà que le DIDPH (Comité International des droits des personnes handicapées) dépendant de l'ONU ordonne l'inverse. Ça dure depuis plus de 10 ans  ! À force, ce type nous enterrera tous.

Européennes : dites 33 car c'est le nombre de listes en France. Du jamais vu mais on peut penser que l'abstention aussi pulvérisera tous les records.

Les Gilets jaunes ont « attaqué » un hôpital, la Pitié-Salpêtrière. Comme les pilotes de Bachar en Syrie ? Castaner vous confirmera que c'était la même chose, il y était ( non, je rigole ! ).
 
Le premier mai n'est pas la fête du travail ( ça a commencé par des grèves à la fin du 19°siècle ) mais celle des travailleurs. Zeus a tout faux lorsqu'il affirme que c'est la fête de tous ceux qui chérissent le travail.
 
Entendu dans « C politique », le dimanche 5 mai : le petit-fils de clandestin a, paraît-il, atteint les 10 000 fake news. Castaner peut aller se rhabiller.

Dans la même émission : le mouvement des Gilets jaunes ne peut pas s'arrêter pour la bonne et simple raison qu'il n'y a pas de réponse politique à leurs revendications. La riposte violente des flics ne peut qu'engendrer plus de violence encore. Des policiers souvent mal formés, mal équipés pour assurer le maintien de l'ordre. Je ne sais pas jusqu'où ira cette confrontation. Tout ce que je peux dire, c'est qu'en 68 le préfet de police Grimaud avait donné des consignes de modération. On imagine facilement ce qui se serait passé si ça avait eu lieu quelques années plus tôt, avec Papon.

Bien sûr, il y a eu un Premier mai agité mais un événement majeur est passé inaperçu : Isabelle Balkany a tenté de mettre fin à ses jours. Comme cela se fait habituellement dans ce cas-là, elle a laissé un message dont je vous livre un extrait poignant :       « Pour les autres, pour ceux qui nous ont si inutilement , si méchamment, insultés, diffamés, pour ceux qui m'ont si profondément blessée, je voudrais, très exceptionnellement, leur répondre et simplement leur dire : je ne me pose pas en « victime », mais, avant de porter un jugement sur ma vie, essayez d'abord de suivre ma route, à la fois si simple et si compliquée, essayez de vivre mes chagrins, mes douleurs, d'appréhender mes angoisses, mes bonheurs, mes joies, mes fous rires, essayez de partager mes convictions, fortes, mes doutes abyssaux, mes réussites, mes fautes, mes erreurs, essayez de parcourir toutes les années que j'ai parcourues ... »      Ses chagrins, ses douleurs ses angoisses, on comprend. Mais les joies et les fous rires, c'était à partir de combien de millions d'euros de fraude fiscale ?       En tout cas, on peut rassurer ses fans : elle a échoué dans sa tentative et, selon son fidèle époux, elle récupère à l'hôpital. Pas à la Pitié Salpêtrière, Dieu merci. Ça l'aurait achevée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article