Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Carmen Montet


 

C'était le jour de Noël. Deux enfants, Guilhem et Loun étaient allés en forêt pour cueillir du gui et du houx afin de  décorer leur maison. Il avait beaucoup neigé la veille et toute la nature s'était transformée en un désert blanc immaculé.

Soudain, les enfants entendirent un bruit énorme venant du ciel  et l'instant d'après, patatras, ils virent tomber à leurs pieds des tas de cadeaux. 

-OH OH ! oh ! Les enfants !  fit une grosse voix venue du ciel, Voulez-vous récupérer ces paquets pour moi !

C'était le père Noël qui, survolant  la contrée sur son traîneau à sept rennes qui venait de faire une embardée, faisant ainsi choir quelques paquets.

Guilhem et Lou s'exécutèrent. Avec étonnement et gentillesse ils ramassèrent les paquets. Le père Noël atterrit non loin d'eux :

- HO ! Ho ! Ho ! Bonjour ! Désolé, les petits, mais j'ai perdu des cadeaux, le traîneau a fait un virage un peu trop serré ! Avez-vous eu les vôtres, au fait ?

- Oui ! répondirent en chœur les enfants ! Merci à toi, père Noël !

-Tant mieux, tant mieux ! Mais voyez-vous, il me reste à livrer deux  enfants qui habitent très haut dans la montagne. Cette nuit je n'ai pas pu y aller à cause de la tempête. Sans compter que deux de mes rennes étaient trop fatigués et que j'ai dû leur accorder un temps de  repos !

A ce moment-là, un ours  énorme et menaçant apparut sur le sentier. Il saisit le paquet que portait Lou  et, en grommelant, se mit à courir en direction de la forêt. Le père Noël et les enfants, qui avaient  eu très peur, n'avaient pas réagi.

- Ouf, Tout le monde va bien ! Dit le père Noël. Je ne sais quel cadeau l'ours a pris. Ouvrons pour voir les deux autres paquets.

Guilhem et Lou  l'aidèrent : il y avait un robot, et une peluche :

- Une grosse nounourse, Eh bien ! Dit le père Noël. Je suis fixé :  l'ours nous a volé » Robottine, » l'ami du robot . Je les destinais tous  deux au fils du bûcheron Aurélien, tandis que  la peluche était destinée à  sa petite sœur, Cathy.

C'est alors que le robot se mit à parler :

- Je suis «  Pépito le Robot « Je veux retrouver Robottine Séraphine  ma cousine. Je sais où se cache l'ours brun, le voleur, celui qui vous a fait peur « !

Interloqués, les enfants ne disaient rien : un robot qui parle c'est pas commun !

- Bien ! Bien ! Dit le père Noël, qui, lui, n'était nullement surpris. Nous allons y aller tous les deux. Vous, les enfants, attendez ici !

Et le père Noël monta sur le traîneau avec le robot et les rennes s'enfoncèrent dans la forêt, là où avait disparu l’ours. Bientôt ils arrivèrent devant une grotte. Le père Noël entendit la Robottine :

- Je suis Robottine  Séraphine ! Je ne suis pas ta copine ! Laisse-moi partir ou je vais me détruire !

- Attends ! Hurla le père Noël qui venait d'arriver. Attends, Robottine ! C'est un malentendu. Puis, s'adressant à l'ours qui s'était mis debout,  très en colère

- Pardonne-nous, ours ,mais ceci ( en montrant Robottine ) est un jouet pour enfant et il est déjà réservé.

-Peu m'importe ! Jamais personne ne me fait de cadeau. Personne ne vient jouer avec moi ! répondit l'ours en sanglotant, Personne ne m'aime et je suis toujours tout seul ! Au moins ce robot me parlera  ( en montrant Robottine) et j'aurai eu un cadeau à Noël !

Le père Noël, ému, réfléchit très très vite. Il lui fallait trouver une solution qui fasse plaisir à l'ours et à l'enfant .

- Ours, Je te propose un  cadeau plus en rapport avec toi. Un cadeau que tu aimeras encore bien plus que la Robottine, j'en suis sûr !  Alors laisse -moi repartir avec elle et je reviens avec ton cadeau!

Mais l'ours ne voulait rien savoir.

- Pas question ! dit l'ours, méfiant. Va chercher ton autre cadeau, et après nous ferons l'échange.

. Puisqu'il n'avait pas d'autre choix, Père Noël repartit donc rejoindre les enfants et se saisit de la peluche si douce : la nounourse, puis expliqua aux enfants la situation.

- Mais Père Noël, si tu donnes la peluche à l'ours, la petite Cathy n'aura pas de jouet ! S'inquiéta Guilhem. 

-  C'est vrai ! Cathy je la connais, elle est très gentille et elle mérite d'avoir son cadeau, ajouta Lou.

- Ne vous inquiétez pas. J'ai pensé à donner à Cathy « Robottine Séraphine  « et à Aurélien « Chiquito le Robot. » Ils pourrons jouer ensemble ! N'est -ce- pas une bonne idée ?

- Génial, vous êtes super, Père Noël, S'écrièrent les enfants ! Allez-y vite et  bonne chance !

Le père Noël retourna  à la grotte  et offrit  la jolie peluche à l'ours qui en tomba  de suite amoureux et accepta l'échange sans rechigner. A présent il ne serait plus jamais seul ! Il aurait une compagne. Tout était bien dans le meilleur des mondes....

Cathy et Aurélien reçurent leurs jolis cadeaux très spéciaux : des cadeaux qui parlaient, qui jouaient avec eux, qui leur apprenaient beaucoup de choses. Quant au  gros ours, il se rendormit tenant dans ses bras la peluche si douce.

On dit que la magie de Noël peut agir parfois et c'est ce qui arriva. Au printemps lorsque l'ours se réveilla, il trouva auprès de lui une vraie ourse vivante qui lui donna plus tard deux jolis oursons : un blanc et un brun. Non loin dans la grotte, il  retrouva aussi la  peluche que le père Noël lui avait offerte.Il se raconte aussi que  des chasseurs avaient vu pénétrer dans la caverne, la nuit de Noël, une ourse blanche  solitaire à la recherche d'un abri pour passer l'hiver...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article